Dans la Lumière de la Vérité

Message du Graal de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Magyar
Česky
Slovensky
Livre contenant


14. Le Rédempteur

Le Sauveur sur la croix! Par milliers, ces croix sont dressées en signes que le Christ souffrit et mourut à cause de l’humanité. De toutes parts, elles crient aux croyants: «Pensez-y!» Dans la campagne solitaire, dans les rues animées des grandes villes, dans la chambre silencieuse, dans les églises, sur les tombes, et pour les cérémonies de noces, partout elles servent de consolation, de réconfort et d’avertissement. Pensez-y! C’est à cause de vos péchés qu’il est arrivé que le Fils de Dieu, qui vous apportait le Salut sur Terre, souffrit et mourut sur la croix.

Avec un frémissement intérieur et rempli de gratitude, le croyant s’approche de la croix en une profonde vénération. Avec un sentiment de joie, il quitte alors l’endroit dans la conscience d’être aussi devenu libre de ses péchés par le sacrifice de la croix.

Mais toi chercheur sincère, va, présente-toi devant cet emblème d’une gravité sacrée et efforce-toi de comprendre ton Rédempteur! Rejette le manteau douillet de la commodité qui te réchauffe si agréablement; à son abri, tu ressens un bienheureux sentiment de bien-être et tu te laisses balancer jusqu’à ta dernière heure terrestre sur les vagues de la somnolence. Mais soudain tu te sentiras brusquement arraché à ton demi-sommeil, tu te détacheras de tes préjugés terrestres et te trouveras soudain face à la Vérité inaltérée. Alors, ton rêve sera vite dissipé; ce rêve auquel tu t’es cramponné et avec lequel tu as sombré dans l’inaction.

Réveille-toi donc, ton temps terrestre est précieux! C’est à cause de nos péchés que le Sauveur est venu, ceci est intangible et littéralement exact. Il est vrai aussi qu’Il mourut à cause de la faute de l’humanité.

Pourtant, tes péchés ne te sont pas retirés pour autant! L’Œuvre de rédemption du Sauveur était d’engager le combat contre les ténèbres afin d’apporter à l’humanité la Lumière et lui ouvrir le chemin pour le pardon de tous les péchés. Selon les Lois inébranlables du Créateur, chacun doit parcourir seul ce chemin. Le Christ n’est pas venu non plus pour bouleverser les Lois, mais pour les accomplir. Ne méconnais donc pas Celui qui doit être pour toi ton meilleur Ami! Ne donne pas aux vraies paroles un sens erroné!

S’il est très justement dit: tout ceci est arrivé à cause des péchés de l’humanité, cela signifie seulement que la venue de Jésus était indispensable, parce que l’humanité n’était plus capable de s’extraire seule des ténèbres qu’elle s’était créées elle-même, et de se délivrer de leurs griffes. Le Christ traça ce chemin et le montra à l’humanité. Si elle ne s’était pas si profondément empêtrée dans ses péchés, ce qui veut dire si l’humanité n’avait pas suivi le faux chemin, alors la venue de Jésus n’aurait pas été indispensable et son chemin de lutte et de souffrance Lui aurait été épargné. C’est pourquoi il est tout à fait juste de dire qu’Il ne dut venir qu’à cause des péchés de l’humanité, afin que celle-ci, engagée sur la fausse voie, ne soit pas contrainte de glisser complètement dans l’abîme, dans les ténèbres.

Mais ceci ne signifie pas que la dette personnelle de chaque individu doive lui être remise en un tournemain aussitôt qu’il croit réellement aux paroles de Jésus et vit d’après elles. Mais, s’il vit selon les paroles de Jésus, alors ses péchés lui seront pardonnés. Toutefois, seulement peu à peu, selon les paroles de Jésus, aussitôt que se produit le déclenchement de la fonction de réciprocité grâce à la contre-offensive du bon vouloir. Pas autrement! Par contre, pour ceux qui ne vivent pas selon les paroles de Jésus, un pardon n’est absolument pas possible.

Mais ceci ne signifie pas que seuls ceux qui appartiennent aux églises chrétiennes puissent obtenir le pardon de leurs péchés.

Jésus annonça la Vérité. Ses paroles doivent donc aussi contenir en elles-mêmes toutes les Vérités des autres religions. Il ne voulait pas fonder une église, mais indiquer à l’humanité le vrai chemin qui peut tout aussi bien passer par les Vérités des autres religions. C’est pourquoi se trouvent aussi dans ses paroles de nombreuses concordances avec des religions alors existantes. Jésus ne les y a pas prises, mais puisqu’Il apportait la Vérité, il fallait que se trouve dans ses paroles la Vérité contenue dans les autres religions.

De plus, quelqu’un qui ne connaît pas lui-même les paroles de Jésus et qui aspire sérieusement à la Vérité et à l’ennoblissement, vit souvent déjà complètement dans le sens de ses paroles et s’approche donc avec certitude de la foi pure et du pardon de ses péchés. Garde-toi donc de toute conception unilatérale! C’est une dépréciation de l’Œuvre du Rédempteur, un rabaissement de l’Esprit divin.

À celui qui aspire sérieusement à la Vérité et à la Pureté, il ne manque pas non plus l’Amour. En dépit des doutes sérieux à travers lesquels il devra passer, des combats sévères qu’il devra surmonter, il sera spirituellement conduit vers le haut, de marche en marche, et quelle que soit la religion à laquelle il appartient, il rencontrera, soit ici-bas déjà, soit dans le monde matériel de fine densité, l’Esprit du Christ qui, comme fin suprême, le conduira plus loin jusqu’au Père, et ainsi s’accomplira la Parole: «Personne ne vient au Père que par Moi!»

L’étape finale ne commence pas avec les dernières heures terrestres, mais à un certain degré dans l’évolution de l’être humain spirituel dont le passage du monde matériel de grande densité au monde matériel de fine densité ne signifie qu’un simple changement.

Venons-en, maintenant, à l’événement de la grande Œuvre de rédemption elle-même: l’humanité errait dans les ténèbres spirituelles. Elle les avaient elle-même créées en se soumettant de plus en plus uniquement à l’intellect qu’elle avait d’abord péniblement cultivé. En outre, elle rétrécissait sans cesse les limites de l’entendement, jusqu’à ce qu’elle fut, comme le cerveau, inconditionnellement attachée à l’espace et au temps, ne pouvant plus concevoir le chemin vers l’Infini et l’Éternel. Elle devint ainsi complètement liée à la Terre, limitée à l’espace et au temps. Toute liaison avec la Lumière, le pur, le spirituel se trouva ainsi coupée. Le vouloir des êtres humains ne s’orientait plus que sur le terrestre, sauf quelques-uns qui, en leur qualité de prophètes, ne possédaient cependant pas la puissance nécessaire pour percer et frayer une voie libre vers la Lumière.

Vu cette situation, toutes les portes étaient grandes ouvertes au mal. Les ténèbres spirituelles surgirent de la profondeur et se répandirent en apportant le malheur sur la Terre. Cela ne pouvait aboutir qu’à une fin: la mort spirituelle. Le sort le plus effroyable qui puisse frapper l’être humain.

Pourtant, la cause pour toute cette misère incombait aux êtres humains eux-mêmes! Ils l’avaient provoquée, puisqu’ils avaient choisi volontairement cette direction. Ils l’avaient voulue et cultivée; bien plus, dans leur aveuglement sans mesure, ils étaient fiers de leur conquête, incapables de reconnaître les conséquences effroyables résultant de la limitation de leur entendement, limitation qu’ils s’étaient péniblement imposée. En partant de cette humanité, il n’était pas possible de tracer un chemin vers la Lumière. La limitation volontaire était déjà trop grande.

Si un sauvetage devait encore être possible, c’est de la Lumière que devait venir l’aide. Sans quoi le naufrage de l’humanité dans les ténèbres ne pouvait plus être arrêté.

À cause de leur impureté, les ténèbres elles-mêmes possèdent une plus grande densité qui entraîne avec elles la lourdeur spirituelle. À cause de cette lourdeur, elles ne peuvent s’élever par elles-mêmes au-dessus d’une certaine limite, à moins que ne vienne à leur secours une autre force d’attraction. Cependant, la Lumière possède une légèreté correspondant à sa Pureté qui lui rend impossible de s’enfoncer jusqu’à ces ténèbres.

Entre les deux parties, il existe un gouffre infranchissable dans lequel se trouve l’être humain avec sa Terre!

Selon le genre de leur vouloir et de leur désir, les êtres humains ont entre leurs propres mains la possibilité d’aller à la rencontre de la Lumière ou des ténèbres, d’ouvrir les portes et d’aplanir les chemins afin que la Lumière ou les ténèbres déversent leurs flots sur la Terre. Ils sont eux-mêmes les intermédiaires dont la puissance du vouloir accorde un soutien plus ou moins fort à la Lumière ou aux ténèbres, leur permettant ainsi d’agir avec plus ou moins de Force. Plus la Lumière ou les ténèbres gagnent en puissance sur la Terre, plus elles submergent l’humanité avec ce qu’elles ont à donner: le bien ou le mal, le salut ou le désastre, le bonheur ou le malheur, la paix du Paradis ou le tourment de l’enfer.

Le vouloir pur des êtres humains était devenu trop faible au milieu des lourdes et envahissantes ténèbres étouffant tout. Leur vouloir ne pouvait pas offrir à la Lumière le point d’appui avec lequel Elle aurait pu se tenir, avec lequel Elle aurait pu se relier afin de fendre les ténèbres en une Pureté inaltérée et délivrer l’humanité avec une Force inamoindrie; ce qui aurait alors permis aux êtres humains de puiser la Force à la Source ainsi offerte et de trouver le chemin vers le haut, vers les Hauteurs Lumineuses.

Mais il était impossible à la Lumière de s’enfoncer si bas dans la boue sans s’être d’abord assurée d’un point d’appui solide. C’est pourquoi un Médiateur devait venir. Seul un Envoyé des Hauteurs Lumineuses pouvait, grâce à l’incarnation, faire éclater la sombre muraille édifiée par le vouloir humain et au milieu de tout le mal, former pour la Lumière divine la base de matière dense qui se tienne solidement au milieu des lourdes ténèbres. À partir de cet Ancrage, les purs Rayons de la Lumière purent alors fendre et disperser les masses obscures afin que l’humanité ne sombre et ne s’étouffe complètement dans les ténèbres.

C’est ainsi que Jésus est venu à cause de l’humanité et de ses péchés!

En raison de la Pureté et de la Force de l’Envoyé de la Lumière, la nouvelle liaison ainsi créée avec la Lumière ne pouvait pas être coupée par les ténèbres. C’est ainsi que fut frayé pour les êtres humains un nouveau chemin vers les hauteurs spirituelles. En partant de Jésus devenu par l’incarnation ce Point de soutien terrestre de la Lumière, ses Rayons pénétrèrent alors dans les ténèbres par la Parole Vivante qui apportait la Vérité. Jésus pouvait transmettre cette Vérité infalsifiée, puisque sa Liaison avec la Lumière à travers la Force, était elle-même pure et ne pouvait pas être troublée par les ténèbres.

Lors de cette période, les êtres humains furent tirés de leur état de somnolence par les miracles qui se produisaient. Car en courant après les miracles, ils se heurtèrent à la Parole. Mais, avec l’écoute de la Vérité apportée par Jésus et avec la réflexion à son sujet, s’éveilla peu à peu chez des centaines de milliers d’entre eux, le désir de suivre cette Vérité et d’en savoir davantage. Ainsi aspiraient-ils lentement à aller au-devant de la Lumière. Grâce à ce désir, les ténèbres environnantes se relâchèrent; tandis que les êtres humains réfléchissaient au sujet des paroles et les trouvaient justes, les Rayons de Lumière pénétraient victorieusement l’un après l’autre. Tout devenait de plus en plus clair autour d’eux, les ténèbres ne trouvaient plus d’appui solide et commençaient à glisser lentement, perdant sans cesse du terrain. Ainsi la Parole de Vérité agissait-elle dans les ténèbres comme un grain de moutarde en germination et comme le levain dans le pain.

Et ce fut l’Œuvre du Rédempteur, du Fils de Dieu Jésus, le Porteur de Lumière et de Vérité.

Les ténèbres, qui s’imaginaient déjà avoir la domination sur l’humanité entière, se cabrèrent en une lutte sauvage contre l’Œuvre du Rédempteur pour la rendre impossible. De Jésus Lui-même, elles ne pouvaient pas s’approcher, elles glissaient sur son intuition pure. Pour leur combat, il devint alors évident pour les ténèbres qu’elles devaient se servir des instruments dociles qu’elles avaient à leur disposition.

Ceux-ci étaient les êtres humains qui, de façon tout à fait exacte, se désignaient comme des êtres humains d’intellect, parce qu’ils se soumettaient à l’intellect et comme celui-ci, étaient solidement liés à l’espace et au temps, ne pouvant plus saisir les notions spirituelles plus élevées se tenant largement au-dessus de l’espace et du temps. Par conséquent, ils leur devenaient aussi impossible de suivre l’Enseignement de la Vérité. Selon leur propre conviction, ils se tenaient tous sur un terrain trop «réaliste», comme il y en a que trop aujourd’hui. Mais en réalité, un terrain réaliste signifie un terrain extrêmement borné. Or, tous ces êtres humains étaient précisément la majorité de ceux qui représentaient le pouvoir, autrement dit, ceux qui avaient entre leurs mains la puissance publique et religieuse.

Du fait de la puissance terrestre qu’ils tenaient entre leurs mains, les ténèbres fouettèrent en une contre-attaque furieuse ces êtres humains d’intellect, les poussant jusqu’aux pires excès qu’ils pouvaient user contre Jésus.

Par ce moyen, les ténèbres espéraient pouvoir rendre Jésus chancelant et encore au dernier instant détruire l’Œuvre du Rédempteur. Qu’elles aient pu user, de façon générale, de cette puissance sur Terre, fut exclusivement la faute de l’humanité qui, par sa fausse conception, avait restreint les limites de son entendement et laissé ainsi la haute main aux ténèbres.

Seule cette faute est le péché de l’humanité qui entraîna tous les autres maux après elle.

Et c’est à cause de ce péché de l’humanité que Jésus fut contraint de souffrir. Les ténèbres continuèrent à fouetter à l’extrême: s’Il persistait dans ses Affirmations d’être le Porteur de la Vérité et de la Lumière, Jésus encourait la mort sur la croix. Il s’agissait de l’ultime décision. Une fuite, se retirer complètement de tout, pouvait encore Le sauver de la mort sur la croix. Mais cela aurait signifié au dernier moment une victoire des ténèbres, parce qu’alors l’activité entière de Jésus se serait de nouveau lentement perdue dans le sable et les ténèbres auraient pu de nouveau se refermer victorieusement au-dessus de tout. Jésus n’aurait pas accompli sa Mission, l’Œuvre de rédemption commencée serait demeurée inachevée.

Le combat intérieur à Gethsémani fut dur, mais bref. Jésus ne craignait pas la mort terrestre, au contraire. Il demeura ferme et alla tranquillement jusqu’à la mort terrestre pour la Vérité qu’Il apportait. Avec son Sang versé sur la croix, Il apposa le Sceau sur tout ce qu’Il avait dit et vécu.

Par cet Acte, Il triomphait totalement des ténèbres qui avaient ainsi joué leur dernier atout. Jésus avait vaincu par Amour pour le Père, par Amour de la Vérité, par Amour pour l’humanité pour qui, de ce fait, le chemin de la liberté vers la Lumière demeurait ouvert, car par cette Victoire, ce chemin fut renforcé dans la Vérité de ses paroles.

Se retirer dans la fuite et abandonner son Œuvre, c’était plonger encore l’humanité dans le doute.

Jésus mourut donc à cause du péché de l’humanité! S’il n’y avait pas eu de la part de l’humanité le péché de s’être détourné de Dieu pour se confier à l’intellect, Jésus aurait pu épargner sa venue, de même que son chemin de douleurs et sa mort sur la croix. C’est pourquoi il est tout à fait juste de dire: c’est à cause de nos péchés que Jésus vint, souffrit et mourut sur la croix!

Mais cela ne veut pas dire que tu n’aies pas à dénouer toi-même tes propres péchés!

À présent, tu peux le faire facilement parce que Jésus t’a montré le chemin en te communiquant la Vérité par ses paroles. La mort de Jésus sur la croix ne peut pas te laver simplement de tes propres péchés. Si quelque chose de semblable devait arriver, il faudrait auparavant bouleverser toutes les Lois de l’univers. Mais cela n’arrivera pas. Jésus Lui-même a assez souvent invoqué «ce qui est écrit», c’est-à-dire ce qui est ancien. Le nouvel Évangile de l’Amour n’a pas non plus l’intention de renverser ou de rejeter l’ancien Évangile de la Justice, mais il veut au contraire le compléter. Il veut y rester relié.

N’oublie donc pas la Justice du grand Créateur de toutes choses, qui ne se laisse pas déplacer de l’épaisseur d’un cheveu et qui, tel l’airain, est établie depuis le Commencement de l’univers et jusqu’à sa fin! Elle ne pourrait pas du tout admettre que quelqu’un prenne sur lui la culpabilité d’un autre afin de l’expier.

Pour la faute des autres, donc à cause de la faute des autres, Jésus pouvait venir, souffrir, mourir, intervenir en tant que Combattant pour la Vérité, mais Lui-même demeurait intact et pur à l’égard de cette faute, c’est pourquoi il ne Lui était pas possible de la prendre personnellement sur Lui.

L’Œuvre de rédemption n’en est donc pas réduite, elle est au contraire un Sacrifice comme il ne peut y en avoir de plus grand. Pour toi, Jésus est venu des Hauteurs Lumineuses dans la saleté, Il a combattu pour toi, Il a souffert et Il est mort pour toi afin de t’apporter la Lumière qui te permette de trouver le bon chemin vers le haut, afin que tu ne te perdes pas et ne sombres pas dans les ténèbres!

Ainsi se tient ton Rédempteur devant toi. Telle fut sa puissante Œuvre d’amour.

La Justice de Dieu est demeurée dans les Lois de l’univers, sévère et rigoureuse; car ce que l’être humain sème, il le récoltera, a aussi dit Jésus Lui-même dans son Message. En raison de la Justice divine, pas un sou ne peut lui être remis!

Penses-y lorsque tu te tiens devant la croix, ce signe d’une gravité sacrée. Remercie avec ferveur qu’avec sa Parole, le Rédempteur ait de nouveau ouvert le chemin pour le pardon de tes péchés, et quitte ces lieux avec la sérieuse intention de suivre le chemin qui t’est montré afin que le pardon puisse descendre sur toi. Mais, suivre ce chemin ne signifie pas seulement apprendre la Parole et y croire, cela signifie, vivre cette Parole! Y croire, la tenir pour juste et ne pas agir en tout en fonction d’elle ne te servira absolument à rien. Au contraire, ton cas est alors pire que celui des êtres humains qui ne savent absolument rien de la Parole.

C’est pourquoi, éveille-toi, le temps sur Terre est précieux pour toi!

Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact