Dans la Lumière de la Vérité

Message du Graal de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Magyar
Česky
Slovensky
Livre contenant


85. Et mille ans sont comme un jour!

Qui parmi les êtres humains a déjà saisi le sens de ces Paroles et dans quelle église est-il justement expliqué? Dans bien des cas, il est uniquement considéré comme le concept d’une existence hors du temps. Cependant, dans la Création, il n’est rien qui soit hors du temps et de l’espace. Déjà la notion du mot Création contredit pareille interprétation; car ce qui est créé constitue une œuvre, et toute œuvre a une limite. Mais ce qui a une limite n’est pas en dehors de l’espace. Et ce qui n’est pas en dehors de l’espace ne peut pas non plus être en dehors du temps.

Il existe des mondes de genres différents qui offrent un séjour aux esprits humains, en fonction de leur maturité spirituelle. Ces mondes sont plus ou moins denses, plus ou moins proches ou éloignés du Paradis. Plus ils en sont éloignés, plus ils sont denses et par conséquent, plus ils sont lourds.

La notion de temps et d’espace se rétrécit au fur et à mesure que s’accroît la densité, que la matière se condense davantage, que grandit l’éloignement du Royaume spirituel. Ainsi, la Terre appartient à la partie cosmique considérée comme ayant le deuxième degré de densité. Il y a une partie cosmique qui est encore plus dense, donc aussi plus limitée dans la notion de temps et d’espace.

La notion différente de temps et d’espace résulte de la capacité plus ou moins étendue des expériences vécues par le cerveau humain, lequel, à son tour, s’adapte au degré de densité de l’entourage du moment, c’est-à-dire au genre de la partie cosmique où se trouve le corps. C’est pourquoi il faut parler de la diversité des notions d’espace et de temps dans les différentes parties cosmiques.

Or, il y a des parties qui s’approchent beaucoup plus du Paradis, donc de la partie cosmique qui est spirituelle, que celle de la Terre. Ces parties cosmiques plus proches du Paradis sont d’une matière de nature différente, plus légère et moins compacte. Il en résulte une possibilité plus étendue de faire à l’état pleinement conscient des expériences vécues que nous qualifions ici d’expériences diurnes conscientes.

Les autres genres de matière font partie de la matière de faible densité, de la matière fine de forte densité et de la matière fine à l’état pur, alors que nous nous trouvons pour le moment dans le monde de matière dense à l’état pur. Or, plus la matière est fine, plus elle est perméable. Plus une matière donnée est perméable, plus elle permet à l’esprit humain se trouvant dans un corps d’étendre et d’élargir le champ des vécus conscients, c’est-à-dire la possibilité de recevoir des impressions.

L’esprit humain qui séjourne dans un corps plus lourd, plus dense, pourvu d’un cerveau d’une densité correspondante destiné à lui servir de relais de transition pour les événements extérieurs, est naturellement plus fortement isolé ou emmuré que s’il séjournait dans un genre de matière plus perméable et moins condensé. Dans une matière plus dense, il ne peut donc percevoir les événements ou en être impressionné que jusqu’à une limite plus restreinte.

Or, conformément aux Lois de la nature, moins une matière est dense, plus aussi elle est légère. Elle doit donc se trouver sur un plan plus élevé et être par conséquent plus perméable à la Lumière, ce qui la rend elle-même plus claire. Plus sa légèreté lui permet d’être proche du Paradis, plus elle est lumineuse et ensoleillée, car elle se laisse traverser par les Radiations venant du Paradis.

Dès lors, plus un esprit humain, à partir de son corps, acquiert par un environnement plus léger et moins dense la faculté de ressentir des intuitions vivantes, plus il devient capable de vivre en lui-même, au point que, dans son environnement, il est à même d’assimiler en l’espace d’une journée terrestre bien plus d’expériences vécues que ne peut le faire avec son cerveau plus dense, un être humain de la Terre dans un environnement plus lourd et donc plus compact.  Selon le degré de perméabilité, donc selon le genre plus léger et lumineux de son environnement, un esprit humain est capable de vivre en une seule journée autant d’expériences vécues que pendant toute une année terrestre, grâce à une réceptivité plus aisée. Dans le Royaume spirituel proprement dit, il peut en l’espace d’une journée terrestre, vivre autant d’expériences que durant mille années terrestres!

Voilà pourquoi il est dit: «Là, mille ans sont comme un jourIl s’agit donc de la richesse de l’expérience vécue, dont l’accroissement se règle en fonction de la maturité croissante de l’esprit humain.

C’est en pensant à ses rêves que l’esprit humain peut le mieux s’en faire une idée. En effet, en une seule minute de temps terrestre, il peut souvent vivre en intuition une vie terrestre entière, de la vivre réellement en esprit. Il vit dans son rêve les circonstances les plus joyeuses comme les plus douloureuses, il rit et pleure, il se voit vieilli, et tout cela, pourtant en l’espace d’une seule minute. Dans la vie terrestre proprement dite, il lui aurait fallu des dizaines d’années pour faire ces mêmes expériences vécues, parce que le temps et l’espace de l’expérience vécue terrestre sont trop étroitement limités; de ce fait, chaque étape se déroule plus lentement. De même que l’être humain séjournant sur Terre ne peut vivre qu’en rêve avec une telle rapidité, parce qu’en cette occasion son esprit est partiellement libéré des liens du cerveau, de même, dans les parties cosmiques plus lumineuses, cette expérience intense et accélérée sera pour l’esprit un état constant parce qu’il ne sera plus aussi solidement lié et sera par la suite complètement libre. Pour faire effectivement des expériences vécues de mille années terrestres, il ne lui faut pas plus d’un jour.

Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact