Résonances du Message du Graal 1

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Česky
Livre contenant


31. Aspirez a la conviction!

Aspirez à la conviction en tout ce que vous faites! Sinon, vous n’êtes que poupées mortes ou mercenaires vénaux! Dans le futur Royaume de Dieu sur Terre, tout ce qui est mort ou paresseux doit être éliminé et n’aura plus aucune justification à l’existence. Car un être humain qui, en quelque domaine que ce soit, se contente d’être un simple sympathisant est sans valeur devant les Lois Divines.

Regardez autour de vous afin que vous puissiez apprendre de tout. Journellement et à toute heure, l’occasion vous en est offerte. Observez les événements qui se déroulent dans tous les pays. Les foules qui, dans des partis différents se sont d’abord salies et opposées durant des années, voire même combattues jusqu’au meurtre, s’unissent parfois du jour au lendemain et parcourent en chantant et en brandissant ensemble à travers les rues, des flambeaux de joie, tout comme si elles étaient des amies fidèles depuis des années. Du jour au lendemain. Et cela, du seul fait que leurs dirigeants se sont soudain tendu la main dans un but quelconque. En de telles circonstances où trouvez-vous une conviction personnelle réellement sincère, si tant est qu’elle existe! Elle fait défaut. C’est là un défilé d’êtres sans intuition, qui par milliers sont ainsi sans valeur pour ce qui est grand. Jamais un Royaume qui vibre dans les Lois Divines ne peut s’édifier sur un tel sol. C’est pourquoi aussi rien ne peut retrouver la santé de cette manière.

Lorsque les partis se combattent et que ce combat repose sur une conviction, il est absolument impossible que s’accomplisse une union sans un changement de conviction ou d’orientation. Mais cela ne se produit pas en quelques heures. Cependant, lorsque cela devient possible, il n’existait certainement pas de conviction; par contre, seul un but commun pouvait être décisif pour produire cet effet: la recherche du pouvoir! Cela seul surmonte tous les obstacles sans le moindre scrupule et l’on marcherait même sur des cadavres, s’il n’était pas possible de faire autrement. Or, de telles unions forcées portent également et de prime abord en elles la méfiance qui surveille constamment l’autre avec suspicion et ne laisse alors que peu de temps pour l’essentiel: le bien du peuple qui, plein d’espoir, lève les yeux sur elles.

De tels êtres humains, dépourvus de véritable conviction, peuvent à nouveau être détournés facilement de la direction que le regroupement leur a donnée. On ne peut avoir en eux la même confiance que celle qui réside dans la conviction! Un flot de discours creux suffit à les griser. Or, cette ivresse ne suscite aucune action saine.

Avec de tels êtres humains on ne peut rien construire qui soit en mesure de résister aux tempêtes! Il n’en va pas autrement qu’au temps de Jésus où la foule criait «Hosanna», et dès les heures suivantes, «Crucifie-le»!

Mais là où la conviction constitue la base d’un acte, d’un fait, cela ne peut se produire; car la conviction est issue du Savoir et le véritable Savoir procure persévérance et stabilité, il donne un caractère inébranlable et un courage victorieux, parce que le vrai Savoir provient de l’expérience vécue.

Or, les porteurs de la Croix du Graal possèdent le Savoir.

C’est de là qu’une vague de force doit s’élever et se déverser sur toute l’humanité de la Terre. Avec une violence irrésistible cette vague doit emporter avec elle toutes les scories qui empêchent encore les êtres humains de s’éveiller à la connaissance. Devenez donc forts, afin qu’en union avec la grande purification qui se produit maintenant par la pression de la Lumière, vous soyez capables de prodiguer de la force aux êtres humains en vue d’une nouvelle résurrection! Car de rudes tempêtes doivent frapper les âmes afin qu’elles deviennent différentes dans la souffrance et la détresse, qu’elles ressuscitent, purifiées ou qu’elles disparaissent!

Mais par là, apprenez et mûrissez vous-mêmes, afin que la conviction naisse en vous! Et c’est selon le genre de la conviction que se décidera qui peut être sauvé, et qui doit demeurer pour toujours exclu du Royaume de Dieu; car la conviction est en même temps le fruit du vouloir!

Seule la force de la conviction rend l’être humain vivant dans la Création, donc lui confère sa pleine valeur! Elle le rend capable de  former des oeuvres qui devront nécessairement être prises au sérieux, des oeuvres durables par nature.

C’est pourquoi j’ai proclamé aux êtres humains dans la préface de mon Message que la foi doit maintenant devenir conviction!

Il en est maintenant grand temps pour tous. Et comme la conviction issue du Savoir ne vient à son tour que dans l’expérience vécue, l’être humain est désormais contraint par la force à faire l’expérience vécue concrète de toutes formes qu’il a créées jusqu’à présent afin que, dans la souffrance et dans la joie, il reconnaisse clairement ce qu’il a formé de juste et ce qui fut erroné dans le penser et l’intuition tout au long de son existence.

Dans tous les pays et lors de la plus grande détresse, les porteurs de croix serviront de règle de conduite que doivent suivre les êtres humains de la Terre. Vous n’y pouvez rien changer; car c’est la destinée. Mais malheur à vous s’ils trouvent en vous des fautes! Malheur à vous, pour vous-mêmes et pour les êtres humains! C’est pourquoi ne gaspillez pas le temps qu’il vous faut pour mûrir. Les êtres humains eux-mêmes se vengeraient amèrement sur vous de leur déception. Soyez vigilants et forts!

Le nouveau Royaume doit s’établir maintenant, ici, sur Terre! Le Royaume de Dieu tel qu’il a été promis aux êtres humains par la Lumière. Mais il n’arrive pas comme une douce brise, telle une récompense pour l’humanisme actuel!

Comme ils s’égarent profondément ces croyants présomptueux qui, depuis si longtemps déjà, pensent au Royaume de Dieu sur Terre avec des frissons délicieux, fièrement conscients d’être autorisés à en jouir en tant qu’enfants élus de Dieu et cela, parce que, selon leur opinion, ils croient en leur Sauveur qui est mort pour eux et s’est chargé ainsi de leurs péchés. Comme un enfant sage s’habitue très souvent à être récompensé par une sucrerie, c’est ainsi qu’ils s’attendent à la venue de ce Royaume de Dieu, ici, sur Terre. Une délicieuse rêverie plane devant eux à la pensée d’une tranquille sécurité sous la garde fidèle de Dieu, qui les comble de Son Amour dans la joie de les voir croire en Lui! Un Dieu qui les récompense ainsi parce qu’ils ont confessé ouvertement leur foi en Lui et n’ont jamais eu honte de Lui devant les êtres humains. Quel indicible orgueil repose dans cette conception!

Examinez donc cela avec rigueur et précision, vous les êtres humains; vous constaterez alors que telle est l’attitude de la majorité des chrétiens et qu’il n’en est pas autrement! Rien n’est dit de trop en cela, aussi triste que cela paraisse.

Cependant, la Colère de Dieu frappera ces êtres satisfaits d’eux-mêmes avec la plus grande dureté! Ils sont un bourbier fangeux que l’on évite avec dégoût! Ce sont précisément tous ceux qui, dans leur orgueil, se vantent actuellement d’être les enfants de Dieu, élus et fidèles.

Le Royaume de Dieu impose cependant de grandes exigences à l’humanité et apporte du travail dans une riche abondance! Il est le contraire de ce que s’imaginent les fidèles des églises! Mais le plus pénible travail qui attend l’être humain est celui sur lui-même! En ce domaine, il a beaucoup à réparer s’il veut subsister. Je veux vous enlever le bandeau, afin que vous reconnaissiez à présent ces êtres humains dans toute leur perfidie, parce que la fin de mon Combat approche et que vous devez y coopérer dans cette matière dense, coopérer à la Victoire de la Lumière, qui extermine cette vermine satisfaite d’elle-même et pourtant si mauvaise. Car elle ne peut plus être appelée que vermine; celui d’être humain ne lui convient plus!

L’épée que vous maniez au Nom de Dieu, à Qui vous avez prêté serment, doit être tranchante et brillante!

Or, qui parmi vous se tient fermement et qui est en éveil pour le combat contre l’humanité entière et contre les ténèbres qui l’enserrent?

 Volontairement et avec de bonnes intentions, vous vous agrippez avec trop de ténacité et de rigidité aux futilités de la vie quotidienne, ce par quoi vous vous dressez vous-mêmes des obstacles sur vos chemins, de telle sorte que vous devenez à peine capables d’accomplir la plus minime partie de ce qu’en réalité vous avez à accomplir et devez accomplir. Chacun d’entre vous en est encore très éloigné, car à cause de ces futilités, il ne peut pas vibrer en harmonie avec le grand Tout!

Devenez plus souples et plus libres dans votre activité quotidienne et ne conservez constamment et inébranlablement devant vos yeux et dans votre intuition que ce qui est grand! Ne vous crispez pas trop dans un entêtement paralysant. Vous n’êtes pas autorisés à faire de vous des pièces de machines humaines, mais vous devez devenir vivants, grands et libres! Là où vos fautes veulent faire obstacle, cherchez aussitôt de nouveaux chemins qui vous seront plus faciles; grâce à eux vous parviendrez quand même, bien souvent, à l’endroit que vous devez atteindre!

Agissez de même avec ceux qui sont, comme vous, appelés. Vous constaterez alors que l’harmonie ne peut pas être aussi aisément rompue! Laissez tomber toute raideur à l’égard de vos prochains, devenez au contraire vivants et mobiles! Cédez provisoirement là où quelque chose semble ne pas aller; toutefois, ne vous dessaisissez jamais des rênes! Finalement, et avec un peu d’adresse, vous amènerez déjà le récalcitrant là où il doit être. Un bon cavalier ne sera jamais obligé d’éperonner son cheval jusqu’au sang pour imposer sa volonté s’il s’y entend à manier les animaux. Il doit apprendre d’abord à comprendre les animaux s’il veut les maîtriser! Sa raideur n’aurait pour seule conséquence que l’entêtement ou alors cette sorte d’obéissance qui peut à tout moment de nouveau faire défaut. Ainsi, il serait alors assis sur un tonneau de poudre, au lieu d’être porté avec amour et sollicitude par le cheval!

Inflexible est en réalité la volonté qui conduit au but, même si elle doit changer de chemins, mais non celle qui permet à sa propre rigidité de détruire son but. Seule la persévérance conduit aux buts, et non la rigidité. La rigidité est toujours fausse parce qu’elle n’est pas naturelle et parce qu'elle ne vibre pas en harmonie avec les Lois Originelles de la Création qui exige la souplesse. Toute fixation rigide n'est que maladresse qui ne reconnaît pas les autres chemins praticables, et par conséquent, entrave le désir de progression de ses contemporains!

Vous, porteurs de croix, éveillez-vous à une nouvelle manière d’être, laissez tomber l’ancien qui vous est habituel et ce qui est appris; devenez d’abord vous-mêmes nouveaux devant le monde et aussi dans  la pensée et l’action quotidiennes! Il n’est rien qui ne doive devenir nouveau, cela, je vous l’ai déjà clamé cent fois! Il faut que cela commence par vous! Sans commencement, il n’y a pas de continuation! Si vous faillissez, le monde s’effondre!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact