Résonances du Message du Graal 1

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Česky
Livre contenant


33. Comment es-tu, etre humain!

Telle est la question qui gronde en face de toi, lors du Jugement! Comment es-tu et non comment étais-tu!

Sois donc en éveil, si tu veux subsister dans le Jugement! C’est ainsi que depuis longtemps déjà je crie à l’esprit humain. Mais, mes avertissements ont retenti en vain, sans avoir été entendus. Seuls quelques-uns entendirent l’appel, voulurent l’entendre. Les autres crurent posséder quelque chose de bien meilleur dans ce qui les avait satisfaits jusqu’alors, que ce soit dans les enseignements des églises, dans ce que leur offraient de nombreuses sectes, ou dans l’incrédulité totale de tout ce qui n’est pas terrestrement visible, terrestrement tangible.

Quant à ceux qui veulent entendre, ils sont bien trop peu sévères envers eux-mêmes. Ils ne sont pas assez sincères envers leur esprit.  «Comment es-tu, être humain!» Ces mots se dresseront soudain devant chacun, sous l’effet des Lois Vivantes de cette Création, précisément lorsqu’il n’y sera pas préparé. Car même s’il s’est efforcé pendant des années à pouvoir surmonter les tempêtes qui grondent et passent sur lui avec une violence énorme, cela ne lui sert à rien si au dernier moment il s’est relâché, ne serait-ce qu’une heure. Pourtant, lorsque son heure est arrivée, il chute quand même parce qu’à l’instant de l’événement, il n’a pas été aussi éveillé qu’il aurait dû l’être dans la Force de la Lumière qui lui fut accordée pour cela. Et cet événement arrive du jour au lendemain!

De celui à qui il a beaucoup été donné, il sera beaucoup exigé! Pour toute évolution en vue de l’ascension et du Service dans la Lumière, la mobilité la plus intense de l’esprit et du corps est une Loi inexorable! La Force vous devient funeste, si vous ne L’utilisez pas sans relâche dans le sens où Elle vous a été donnée! Elle vous élève Haut ou vous oppresse, Elle vous renforce ou vous broie exactement selon le genre que vous êtes en vous-mêmes!

Face à la Force de la Lumière, il n’existe pas de moyen terme! L’inactivité, de même que l’attente paresseuse remplie de bon vouloir, produit le même effet que la fausse utilisation, c’est-à-dire l’effondrement!

Il faut que le vouloir soit devenu acte à l’heure où vous atteignent maintenant les vagues qui ont déjà été prévues pour chacun en particulier lors de sa naissance!

Chaque être humain de la Terre dispose maintenant d’un laps de temps pour l’épuration ou l’anéantissement. Ce temps lui vient de façon conforme aux Lois, et alors aussi lui seul tient son destin entre ses mains.

Cela ne se produit pas partout à la même heure, mais touche chacun comme cela est prévu pour lui! C’est le dernier tri pour le Jugement!

Seul celui qui est capable de traverser victorieusement ce tri auto-actif est ainsi élu pour l’action! Pour l’édification dans le Royaume de Mille Ans. Et tout cela, il l’a lui-même dans la main!

S’il ne prend pas assez sérieusement pour lui-même les avertissements que j’ai si souvent donnés comme ils devraient être pris par chacun en particulier, cet être humain attire alors à lui les conséquences défavorables, selon la Justice inflexible; car il est atteint en fonction de ce qu’il est. De façon exactement conforme à la réalité! Non pas en fonction de ce qu’il s’imagine être!

De cette manière, on verra qui a pleinement utilisé la Force pour réaliser son appel, ou qui n’a fait que jouer avec Elle, dans des envies de vanité, si minime soit-elle. On verra qui a pris au sérieux le désir de servir ou qui voulait seulement être là pour ne rien manquer.

Malheur à celui en lequel la présomption ou la fausse ambition a pu s’incruster à tel point que l’authentique humilité ne trouve plus place! On s'en rendra compte avec effroi et celui qui s’en est laissé empoisonner sera rejeté à l'écart.

Je vous le dis, tout ce qui se meut en vous sera pesé et mesuré jusque dans ses moindres parties, y compris ce que vous considérez comme enterré, si cela n’est pas réellement détaché de vous!

Je crains pour vous; car vous devez soutenir seuls le dernier combat, afin de subsister ou de chuter!

Cependant, je veux encore expliquer aujourd’hui que les faiblesses, grandes et petites, sont atteintes avec certitude afin qu’elles soient consumées et qu’à l’avenir, elles n’entravent plus toute oeuvre pure exécutée dans la joie de servir! Il n’en restera rien. Vous traversez à présent le feu d’un processus purificateur duquel vous devez sortir victorieusement si vous ne voulez pas disparaître.

Mais celui qui est vrai et juste en une sérieuse et humble volonté de servir, celui-là n’est qu’affermi par ces vagues et élevé très Haut par la grande tension qu’elles provoquent, ce qui lui permet la dernière percée vers le Haut, cette percée qui le rend enfin prêt pour l’accomplissement de sa mission dans le Service du Graal!

Chaque être humain de la Terre entière doit passer par là. Pas un n’en demeure épargné.

Je veux aussi vous expliquer comment agit le processus qui s’accomplit en vous, afin que vous traversiez ces semaines en initiés. Mais comprenez que ce savoir accroît aussi votre responsabilité!

La voie de chaque être humain vivant aujourd’hui sur cette Terre est tracée déjà dès sa naissance de telle sorte qu’à cette époque, maintenant très proche de lui, il soit soumis à des Irradiations déterminées qui agissent pour le préparer au Jugement Final, dernier tri décisif pour son destin. Cette période dure des mois pour chacun. Elle ne peut pas être vécue en quelques heures ou en jours. De même, personne n’est capable d’y échapper. Cela ne peut être ni retenu, ni détourné, ni même différé, ne serait-ce que d’une seule seconde!

À cela vient s’ajouter, issue d’En-Haut, une pression de la Lumière qui déclenche et renforce les répercussions. Une pression si puissante qu’aucune résistance ne peut lui être opposée, si ferme et si tenace soit-elle.

C’est ainsi que l’être humain se trouve durant un temps déterminé comme sous une douche qui arrive de tous côtés et sous laquelle il est absolument contraint de tenir bon. Il ne peut pas fuir, ne peut ni avancer ni reculer, ni se mettre de côté; il ne peut pas non plus s’abriter ou se cacher.

Tout cela est une expérience vécue inévitable! On pourrait certes comparer ce processus à une épreuve, bien qu’une telle image ne retransmette pas exactement l’événement. Il ne s’agit pas seulement, ici, d’une pression bien déterminée que tout être humain doit être capable de supporter s’il ne veut pas s’effondrer sous elle, mais d’une pression qui porte la Vie en elle, qui rend aussi toute chose vivante, l’éveille au mouvement ou l’y contraint, afin que tout ce qui se trouve sous elle vienne à se mouvoir, y compris ce qui sommeille.

De même que cet événement se produit dans la Création entière au cours de sa purification, il se produit simultanément aussi dans l’individu, qui ne peut pas en être exclu, et qui doit même en être atteint de la façon la plus rigoureuse. Donc, ce qui est ainsi réveillé ou mis en mouvement est encore renforcé que ce soit bon ou mauvais. Et cela s’accroît sous l’effet de ce renforcement!

Mais, le mal étant de genre différent, il s’oppose à cette pression de la Lumière; en s’accroissant, il intensifie en même temps sa résistance qui ne peut cependant que lui causer des souffrances, car la puissante pression de la Lumière ne cède pas de la largeur d’un cheveu. Le mal est ainsi littéralement contraint de se fracasser lui-même la tête pour s’effondrer sur lui-même, anéanti.

À vrai dire, je ne vous donne ainsi qu’une image. Or, c’est un événement réel; car le mal est contraint de s’anéantir lui-même intégralement par son propre mouvement, mouvement qui est ainsi très fortement stimulé par la pression de la Lumière. Aussi, toutes les erreurs et les fausses conceptions sont vouées à l’auto-anéantissement parce qu’elles ne peuvent plus avoir aucune liaison promotrice avec la Lumière.

Pensez maintenant à un être humain qui porte en lui de nombreuses faiblesses et même des défauts et ne soit pas disposé à s’en défaire de toutes ses forces. Pour un tel être humain, la conséquence se manifeste inévitablement de telle sorte que son corps terrestre se trouve absolument incapable de résister au choc violent et va également à sa perte; cet être doit donc aussi s’effondrer avec son corps, alors qu’avec des défauts moins tenaces, le corps terrestre n'en aurait été affecté que plus légèrement.

Naturellement, le corps est toujours touché là où des points faibles offrent une prise ou bien là où une maladie quelconque est latente. Il n’est pas exclu que chez de nombreux êtres humains ce soient les cellules cérébrales qui offrent cette prise, provoquant ainsi des troubles mentaux, qualifiés à tort de troubles de l’esprit. En réalité, seul l’intellect est soumis à la confusion jamais l’esprit! Seule l’activité du cerveau terrestre connaît des perturbations, parce qu’il n’existe absolument pas de troubles de l’esprit.

Lorsque le corps est abandonné à la suite de la mort terrestre, les troubles pathologiques d’un tel malade disparaissent sans plus.

C’est précisément dans les perturbations de l’activité cérébrale que se montre le péché commis par de nombreuses écoles qui surchargent le cerveau de la jeunesse de choses sans aucune utilité pratique pour leur existence terrestre. La vanité devient ici calamité et crime; car il ne reste plus, de ce fait, ni force ni temps pour ce qui aurait été bien plus utile et qui est indispensable à tout être humain: reconnaître la Volonté de Dieu dans la Création!

L’agression subie par le corps vient de la réaction du faux qui se cabre et des efforts qui doivent obligatoirement se produire, du fait du puissant et brusque affermissement causé par la pression de la Lumière. La Lumière Elle-même n’attaque rien, mais il lui suffit d’être et de demeurer. Mais le mur de Lumière se rapproche toujours davantage, telle une inébranlable muraille, réduisant constamment l’espace dans lequel le faux doit s’épuiser jusqu’à être complètement broyé.

Ainsi en est-il pour ces êtres humains qui ne se tiennent pas d’une manière juste envers la Lumière et qui, de ce fait, ne vibrent pas non plus dans les Lois. Quant à l’être humain qui se tient correctement dans la Création, ces radiations ne peuvent que l’élever bien Haut, jusqu’à la limite où il n’est plus en danger d’être entraîné dans la décomposition à venir. Elles consument en lui tout ce qui ne vibre pas complètement en accord avec les Lois de cette Création. Mais uniquement lorsque l’être humain, reconnaissant ses fautes et ses propres défauts, en donne la possibilité par un dépassement infatigable de soi exercé sans égard pour lui-même. La possibilité d’agir ainsi lui est grandement facilitée par le fait que tout le faux qui a été renforcé en lui par ces radiations devient visible. Cependant, l’apparition de tels défauts ne s’effectue pas en images commodes, comme l’espère peut-être à tort une nouvelle fois l’être humain paresseux en esprit de par son genre, mais il doit au contraire se donner la peine de les reconnaître, sinon il n’en retirera aucun profit ni aucune aide. Il peut lui-même le remarquer s’il ouvre les yeux dans ce but avec un vouloir sincère! Il voit alors rapidement les points sur lesquels il s’accroche et se heurte à son prochain. Avec un peu de peine, il peut déjà les reconnaître dans le comportement de son prochain envers lui; car s’il veut réellement s’élever, chaque fois que l’harmonie de ses rapports est perturbée, peu importe que les heurts et les désaccords soient légers ou graves, il ne recherchera plus les fautes chez les autres, en s’imaginant les y trouver, mais en lui-même! De cette manière, il reconnaîtra encore à temps tout ce qui lui manque. Donc uniquement dans l’expérience vécue! Il n’y a pas d’autre moyen pour lui de parvenir à la connaissance.

S’il regarde de cette manière autour de lui, il aura déjà franchi le pas le plus difficile dans son combat, celui qui le conduit à la victoire! C’est dans ce premier pas que réside, pour lui, l’essentiel! S’il ne le prend pas en considération, jamais il ne réussira, mais il devra chuter, quel que soit son bon vouloir. Toutefois, s’il néglige de faire ce pas, c’est qu’il ne possède pas le vouloir juste; au contraire, il s’est illusionné lui-même à ce sujet, s’est trompé par suffisance ou par paresse, et les fruits de telles imaginations retombent sur lui.

Mais il en va tout autrement avec les êtres humains qui portent réellement en eux un vouloir sincère, celui qui fait constamment naître l’action et ne reste pas seulement à l’état de vouloir.

Ceux-ci reçoivent, grâce à la pression de la Lumière, un renforcement insoupçonné et puissant de leur bonne et pure aspiration, laquelle les élève bien au-dessus de la limite déterminée pour le Jugement, limite qui leur assure la sécurité dès que se déclenchera la tempête qui entraînera tous les autres dans la zone de la décomposition, ce qui est l’équivalent de damnation éternelle.

Éveillez-vous, vous, les esprits humains! Il ne vous reste plus un seul jour à gaspiller!

Le Fils de Dieu cria jadis en vous avertissant: «Pardonnez à votre prochain!» Savez-vous ce qui réside dans ces Paroles? En toute chose, vous réfléchissez de façon bien trop superficielle, vous ne voulez pas approfondir vous-mêmes la Parole qui renferme d’aussi inestimables trésors.

Pardonner à votre prochain a son commencement et sa fin dans le fait que vous ne teniez pas compte de ses fautes. Que vous ne cherchiez pas de fautes en lui! En d’autres mots, vous devez uniquement vous soucier de vous! Que vous devez d’abord rechercher vos fautes et vous en débarrasser avant de vous évertuer à reprocher les siennes à votre voisin.

Jésus savait très exactement que vous avez pleinement de quoi remplir le temps de votre vie terrestre, si vous voulez faire suffisamment attention à vous-mêmes pour progresser et mûrir comme vous le devez.

Cherchez d’abord uniquement en vous-mêmes, alors seulement vous comprendrez votre prochain! Or, dans la compréhension réside le pardon.

Mais combien y a-t-il d’êtres humains sur Terre qui agissent ainsi? Pas un n’a accueilli en lui, dans ce sens, la Parole du Fils de Dieu. Pas un n’a accueilli cette seule Parole encore bien moins, l’enseignement tout entier. C’est précisément dans l’inobservance de cette exigence que réside votre plus grande faute! C'est en cela que vous péchez le plus et… que vous laissez échapper le plus de choses, oui, vous perdez ainsi votre existence entière! Et pourtant, vous espérez malgré tout subsister!

«Comment es-tu, être humain!» Ce n’est pas une question, mais une exigence! Vous serez obligés de vous briser sur elle si vous ne vous ressaisissez pas rapidement! Je vous avertis! Plus d’un se trouve déjà dangereusement au bord de l’abîme et chutera, s’il ne s’en arrache pas de toutes ses forces au dernier moment! Ne cherchez plus les fautes chez les autres, mais uniquement en vous!

Ne rejetez pas la dernière perche que je peux vous tendre à l’instant de l’extrême danger!

Si souvent déjà vous ne l’avez pas prise en considération, bien que le Fils de Dieu vous l’ait offerte dans chacune de ses phrases. Même lorsqu’Il vous disait: «Aime ton prochain comme toi-même!»

Ici aussi, le sens est le même. Toujours, Il vous redonna le même Conseil grâce auquel vous auriez pu vaillamment progresser, si vous l’aviez voulu réellement! Cependant, pour cela, il vous aurait fallu penser par vous-mêmes, agir par vous-mêmes, et c’était trop exiger de vous! Cela se vengera amèrement, très amèrement sur vous!

Soyez donc enfin éveillés et ne rêvez pas du passé, pas plus de l’avenir, mais vivez l’instant, le présent! Seul cela peut encore vous porter profit!

«Comment es-tu, être humain!» Voilà ce qu’exige la Loi de la Création, lors du Jugement!

C’est pourquoi je veux encore vous donner un avertissement avant que cette exigence lourde de sens ne doive vous réveiller de vos fausses illusions.

Ne vous souciez pas de ce que, jadis, vous avez été ici sur Terre! Ce savoir ne peut pas vous aider lors du Jugement; car cela ne compte pas! C’est seulement plus tard, lorsque vous serez plus mûrs pour cela que ce savoir pourra vous dire beaucoup de choses! Alors, vous pourrez en tirer des enseignements qui vous seront d’un grand profit dans l’immédiat, si vous orientez votre pensée d’une manière juste.

Seule la curiosité, parfois aussi la vanité, poussent maint d’entre vous à questionner de façon pressante à ce sujet. Mais vous ne puisez pas dans cette connaissance ce que vous pourriez y puiser dès aujourd’hui, ce que vous devriez y puiser, à savoir, le contentement et la gratitude pour votre vie présente; car jusqu’à présent, vous avez pu goûter à tout sur Terre! Il n’en est pas un qui n’ait déjà été terrestrement riche ou puissant d’une quelconque façon. Pas un seul qui n’ait déjà joui de toutes les joies de cette Terre. C’est pourquoi vous n’avez aucun droit ni aucun motif d’envier les puissants d’aujourd’hui, ni même les possédants qui ont peut-être dû, à l’époque de votre prospérité, vivre dans l’indigence et subir des privations sous votre propre domination!

Vous devriez apprendre du fait que vous vous trouvez précisément maintenant dans la situation qu’il vous est encore nécessaire de vivre jusqu’au bout, afin d’y mûrir ou de réparer ce que vous avez manqué jadis. Les deux circonstances ne peuvent susciter en vous que gratitude pour la grâce qui vous accorde de vivre cela dans l’activité de Lois inébranlables qui, dans leur intangible perfection, ne peuvent jamais être injustes et jamais se tromper; ces Lois qui jusque dans les nuances les plus fines, apportent toujours à l’être humain comme fruit, ce qu’il a lui-même déposé comme semence dans cette Création, par les décisions de son libre vouloir!

La souffrance qui l’atteint est sa propre action, comme aussi la joie dont la Loi le gratifie! Et s’il lui est donné de souffrir ou s’il doit se priver, il sait très exactement que cela le conduit à se libérer des conséquences d’un acte qu’il a lui-même accompli, et de cette façon, c’est une aide pour l’ascension qui seule peut l’amener aux Royaumes Lumineux de la joie pure. S’il vit dans la richesse ou même s’il exerce le pouvoir, ce qu’il a vécu jusque-là doit être pour lui une exhortation à tout administrer d’une manière juste, dans le sens des Lois Divines, afin que cela apporte la bénédiction à son prochain et ne le conduise pas encore une nouvelle fois vers le bas, le liant ainsi à une future existence de souffrance sur cette Terre, mais qu’il soit élevé par la gratitude de ceux qui purent trouver bonheur et paix grâce à son activité.

C’est à cela seulement que ce savoir doit vous servir à l’avenir. Mais, aujourd’hui, dans votre suffisance vaniteuse, vous ne faites que jouer avec la pensée de ce que vous avez déjà été jadis, et en faites même parade comme si cela pouvait encore servir à quelque chose aujourd’hui.

Je vous le dis: si vous n’êtes pas capables d’en tirer vous-mêmes profit pour votre vie présente dans le sens que j’ai évoqué, une telle connaissance n’a pas de raison d’être et ne peut que vous porter préjudice. Qu’importe-t-il au regard de la Loi de cette Création que jadis vous ayez été sur Terre empereur ou roi, apôtre ou pape? «Comment es-tu, être humain!» Voilà ce que chaque individu sera obligé de révéler par l’expérience vécue! Et votre réponse réside dans votre existence actuelle, dans votre manière d’être, exclusivement!

Et ce difficile moment est devant vous! Veillez!

À toute heure, il peut venir!

Cela ne se produira pas en même temps pour tous, mais successivement! Pour chaque individu d’une manière chaque fois nouvelle. Ce sont ses faiblesses qui en déterminent la manière.

Si, à ce moment-là, il implore la Force dans le sens juste, Elle lui sera accordée. La Force lui viendra en aide à condition qu’il reconnaisse les fautes qu’il porte en lui-même et cherche sérieusement à les surmonter!

Que personne donc ne regarde les autres; car nul n’est si pur qu’il n’ait lui-même à combattre!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact