Résonances du Message du Graal 1

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Česky
Livre contenant


36. A la frontiere de la matiere dense

Des milliers d’êtres humains de la Terre se nomment chercheurs, pourtant ils ne le sont pas! Entre l’humble recherche et la vaniteuse investigation satisfaite d’elle-même, il y a une grande différence! Et ces êtres humains de la Terre ne sont pas des chercheurs, mais uniquement des investigateurs qui se veulent explorateurs; quant à l’humilité, nécessaire pour une recherche sérieuse, aucun être humain n’en a suffisamment aujourd’hui.

Cependant, malgré cela, ils se nomment encore tous chercheurs de la Vérité, et s’imaginent même, par leurs investigations, être déjà des initiés. Dans le meilleur des cas, lorsqu’ils veulent se montrer modestes aux yeux de leurs prochains, ils revendiquent à tout le moins un savoir partiel encore que, plus étendu que celui des autres investigateurs.

Une telle prétention pourrait simplement être qualifiée de grotesque et de ridicule si elle ne comportait pas si souvent des dangers et si elle ne s’était pas révélée depuis toujours comme dangereuse. Terrestrement dangereuse pour les contemporains, spirituellement dangereuse pour les présomptueux eux-mêmes. Et pourtant, il ne peut en être autrement, aussi longtemps que l’intellect sera considéré comme ce qu’il y a de plus élevé. En effet, l’investigation et l’exploration sont uniquement le travail de l’intellect.  Mais que peut rechercher cet intellect, issu des cerveaux de matière dense et donc soumis aux Lois Originelles de la Création dans la matière dense, appartenant lui-même à la matière dense sous sa forme la plus fine; que peut-il rechercher cet intellect, dans le spirituel, avec lequel il n’a absolument aucun lien de parenté? Rien qu’avec cette seule réalité toute naturelle, tout va déjà à l’échec!

Pour cette raison, tous les êtres humains qui se désignent comme chercheurs de Vérité, ou chercheurs de Dieu, montrent déjà par toute leur manière d’agir, leur complète incapacité de toute volonté de recherche dans le spirituel. Déjà, l’emploi du mot «recherche» prouve leur propre illusion. Si la recherche est vraie, il ne peut toujours en résulter qu’une découverte, ou plus exactement, il ne peut s’agir que de «recevoir». Recevoir une partie de la Sagesse de Dieu qu’Il déposa dans la Création. Une «découverte» de la Loi qui a formé la Création et qui la maintient aussi en mouvement, en même temps qu’Elle lui permet de subsister, la fait progresser et la pousse à une évolution continuelle.

Une telle «découverte de la Loi», l’être humain peut l’atteindre, mais pas avec son vouloir investigateur! Ici, il doit rapidement rester bloqué; car dans tous les cas, le commencement de la matière fine lui commande de s’arrêter. Arrivé au point terminal de la fine matière dense, l’être humain ne peut aller plus loin avec son vouloir investigateur.

La matière fine est et demeure pour le cerveau humain un genre étranger avec lequel il ne peut établir de liaison. Or, sans liaison, il ne peut jamais non plus y avoir de compréhension, ni même être question de voir ou d’entendre encore moins d’explorer, de vérifier ou de classer quoi que ce soit dans les notions de matière dense dont l’intellect ne peut se passer; preuve qu’il se tient sous l’effet des Lois de la matière dense auxquelles il demeure solidement lié. De ce fait, jusqu’à ce jour, tout «chercheur» ou «investigateur du domaine de l’esprit» est toujours resté étroitement lié à la matière dense. Il n’a jamais pu franchir les limites les plus fines, malgré des capacités d’un niveau réellement élevé. La Loi Originelle de la Création l’en retient inexorablement. Il n’y a pour lui aucune possibilité d’aller plus loin.

C’est pourquoi tant de commissions dites «d'examen» échouèrent si lamentablement, ces commissions qui s’autorisèrent ou se sentirent appelées à vouloir «examiner» l’authenticité de qualités médiales et de leurs résultats, dans le but d’établir un jugement auquel l’humanité devait ensuite se conformer.

Du côté de ces examinateurs, il n’y eut toujours que de lamentables échecs, même lorsqu’ils voulurent faire croire le contraire et qu’ils avaient eux-mêmes foi en leur jugement. Mais l’effet des inflexibles Lois de la Création prouve le contraire et parle contre eux. Et toute autre argumentation est contre le caractère inébranlable des Lois Divines, donc fausse, et oeuvre humaine erronée dont les mobiles sont la plus basse vanité et la suffisance la plus bornée.

Pour la même raison, les tribunaux de cette Terre sont également hostiles à tous les événements de matière fine, simplement parce qu’ils ne sont pas en état de se représenter des choses qui demeurent complètement éloignées de leur compréhension.

Mais c’est leur propre faute, c’est la conséquence de l’étroitesse de vue qu’ils se sont créée par la paresse de leur esprit qu’ils laissent tranquillement dormir, alors qu’ils prennent l’intellect terrestre issu de la matière dense pour leur esprit et l’estiment comme tel. Ce n’est absolument pas toujours la faute de ceux qu’ils convoquent devant eux. Malgré cela, ils n’ont jamais hésité à porter un jugement de façon absolument contraire aux Lois de Dieu sur des choses qu’ils ne comprennent pas! Plus encore, cette incompréhension au sujet d’événements qui s’étaient effectivement passés dans la matière fine et même dans le Spirituel les incita bien souvent à supposer l’intention d’une tromperie consciente, voire même d’une escroquerie! C’est la même manière d’agir, et pas une autre, que celle employée jadis par les églises et les juges laïques dans les procès contre les sorcières. Elle n’en est pas moins répugnante et bornée, et tout comme autrefois, elle va à l’encontre de toutes les Lois Originelles de la Création.

Des exceptions où l’on peut trouver de véritables escrocs voulant tirer profit pour eux-mêmes d’une situation, existent dans tous les genres d’activité des êtres humains de la Terre sans que l’on soit pour autant autorisé à traiter avec méfiance le genre entier. Et cela, dans tous les métiers comme dans toutes les sciences et toutes les spécialités des diverses professions. Cependant, elles finissent toujours par être reconnues sans grandes difficultés, car le mauvais vouloir ne peut constamment se dissimuler.

C’est pourquoi la singulière hostilité des tribunaux terrestres, comme celle de tous les intellectualistes, doit paraître d’autant plus frappante à l’observateur tranquille!

À y regarder de plus près, on découvre alors facilement que seule l’oppression résultant d’une totale incapacité en face de ces choses est le point de départ du mobile de cette hostilité absolue et de cette volonté de répression.

Aujourd’hui, aucun être humain n’a effectivement le pressentiment de la grandeur, de la pureté et par là, de la grandiose simplicité des Lois Fondamentales de la Création qui sont, en réalité, très facilement compréhensibles. Les lois terrestres et les églises doivent obligatoirement s’y conformer, si elles veulent être justes, équitables, et par là même, agréables à Dieu! Elles ne peuvent et ne doivent absolument pas agir différemment, sans se porter préjudice à elles-mêmes et à leurs prochains.

Pour toutes les créatures, il n’existe donc rien d’autre que ces inébranlables Lois de Dieu dans la Création, Lois dont elles sont issues et auxquelles elles doivent aussi se conformer si elles ne veulent pas être nuisibles dans la Création. Il faut que l’être humain, lui aussi, en tant que créature, daigne enfin se diriger d’après Elles, s’il ne veut pas périr du fait de son insouciance, de sa présomption si étroitement liée aux subtilités de l’intellect. Car l’intellect ne joue qu’un petit rôle dans la grande Création et ne sert finalement qu’au mouvement dans la matière la plus dense. Ce qui existe au-delà des limites de celle-ci, il ne sera jamais capable de le saisir et par conséquent, il ne pourra jamais y exercer une activité, encore bien moins s’en faire le juge.

Tout le savoir que possède aujourd’hui l’humanité terrestre, savoir dont elle est si fière, se meut uniquement dans le Royaume de la matière dense et ne va pas au-delà! Cela montre à quel point un tel savoir est étroitement limité; car la matière dense est le plus bas de tous les Plans de la Création, le plus dense et le plus lourd et de ce fait, il est aussi, dans cette Création Postérieure, le plus étroitement limité dans ses concepts!

Vos pensées elles aussi, en tant que produits du cerveau sont seulement de matière dense! Elles appartiennent à la partie fine de la matière dense, dans laquelle il faut aussi compter toutes les formes-pensées qui peuvent si souvent être vues par les médiums. Mais ceux-ci pensent que ce qu’ils voient se passe dans le domaine de la matière fine ou même dans celui du Spirituel. Précédemment, j’ai déjà effleuré une fois le sujet des formes-pensées dans une conférence, j’ai aussi parlé des centrales qu’elles forment, mais pas des régions ou des genres auxquels elles appartiennent. Les pensées, de même que les formes-pensées, sont encore de matière dense bien qu’elles appartiennent à la partie fine de la matière dense. Elles ne sont pas de matière fine. La matière fine n’a rien à voir avec la matière dense de fine densité.

C’est un genre complètement différent qui ne peut se mélanger, mais qui doit toujours se tenir à côté de l’autre, car un autre genre est aussi soumis à des Lois qui se manifestent sous d’autres formes. Dans chacun des genres de la Création, les Lois de Dieu sont certes uniformes, elles parcourent la Création entière, mais malgré l’uniformité qui leur est propre, les Lois se manifestent dans chaque genre de la Création sous une forme différente correspondant au genre respectif de chaque Plan. C’est pourquoi un être humain n’aura jamais la capacité d’examiner ou de juger ce qui fait partie de la matière fine à l’aide d’instruments de matière dense parmi lesquels comptent aussi le cerveau avec son intellect, pas plus ce qui se passe dans le Spirituel, aussi longtemps que manque la liaison qui ne peut être établie que par voie d’irradiations.

Or, le chemin des irradiations émanant de la matière dense est encore fermé à tous ceux qui se sont livrés sans condition à la domination de l’intellect, qui est solidement lié à la matière dense et à ses concepts. Pour ces véritables esclaves de l’intellect, il n’est plus du tout possible d’émettre des irradiations vers d’autres régions, car ils s’en sont eux-mêmes fermé les frontières et ont laissé s’étioler en eux tout ce qui était nécessaire à l’émission de ces irradiations.

Les êtres humains ne font plus que ramper au sol tandis que, depuis longtemps déjà, leur élan vers les Hauteurs s’est détaché d’eux, parce qu’ils ne l’utilisaient plus, ne s’en servaient plus, depuis que l’intellect qui les lie à la Terre représentait pour eux ce qu’il y a de plus élevé. De ce fait, il vous fallait tomber sous le coup de la Loi de l’adaptation qui, dans la matière, agit de manière auto-active. Il en va de vous comme des animaux dont les ailes, s’ils ne les emploient jamais, s’atrophient d’abord lentement pour disparaître complètement par la suite, ou encore comme des poissons dont la vessie natatoire, nécessaire à la remontée et au maintien dans l’eau, disparaît avec le temps s'ils se maintiennent constamment au fond à cause de courants trop violents.

Naturellement, ces transformations ne se produisent pas du jour au lendemain, mais seulement au cours des siècles, voire des millénaires. Mais elles s’accomplissent. Or, pour l’être humain, cela s’est déjà accompli!

Tout ce que vous n’utilisez pas avec zèle d’une juste manière doit, avec le temps, dépérir et se perdre pour vous. L’adaptation auto-active n’est que la conséquence de la Loi du mouvement dans la Création. Ce n’est que l’un de ses multiples effets. Ce qui ne se meut pas de la juste manière, tout comme ce qui n’est pas constamment maintenu dans le mouvement nécessaire, doit s’atrophier jusqu’à ce que toute forme de matière dense soit même complètement éliminée; car chaque forme ne se développe que selon le genre du mouvement.

N’objectez pas que cela s’oppose au savoir de la phrase qui dit que l’esprit forme le corps. Cette phrase n’en est au contraire que la confirmation et révèle l’immuabilité de cette Loi; car tout vouloir d’un esprit est mouvement qui, agissant à son tour, provoque d’autres mouvements!

Allez donc et cherchez dans la nature. Observez la Création Elle-même. Vous y trouverez des poissons qui ne peuvent pas nager, parce qu’ils n’ont pu que difficilement se maintenir dans les eaux impétueuses et ont de ce fait, préféré séjourner au fond. Leur vessie natatoire s’atrophia, et avec le temps, finit par disparaître complètement. Vous avez aussi des oiseaux qui ne peuvent pas voler. Pensez aux pingouins, aux autruches et à bien d’autres encore. Seule se forme et se maintient la partie, la faculté qui est utilisée, donc celle qui s’active dans la Loi de l’indispensable mouvement.

Mais vous, vous avez utilisé des millénaires à littéralement vous cramponner convulsivement au Royaume le plus inférieur et étroitement limité de la matière dense, parce qu’il était tout pour vous, vous vous y êtes enfouis et maintenant, vous ne pouvez plus élever votre regard vers le Haut! Vous en avez perdu la faculté, vous l’avez vous-mêmes perdue par la paresse de votre esprit qui ne veut plus se mouvoir vers le Haut et qui, aujourd’hui, pour beaucoup déjà, ne peut plus se mouvoir!

C’est bien pourquoi, il vous sera maintenant difficile de saisir la Parole issue des Hauteurs les plus élevées et pour beaucoup d’entre vous, cela sera tout à fait impossible. Celui qui ne veut La jauger qu’avec le seul intellect n’en reconnaîtra jamais la valeur réelle; car alors il lui faudra rabaisser la Parole de Dieu au niveau d’une compréhension matérielle inférieure. L’être humain qui ne peut plus penser que petitement, rapetissera également la Parole jusqu’à son propre niveau de compréhension, il ne La reconnaîtra donc pas et La mettra facilement de côté, puisqu’il ne voit pas ce qu’Elle contient en réalité, en effet, il ne peut plus le voir!

Or, dans sa propre petitesse, il parlera volontiers de la Parole et La critiquera, peut-être même voudra-t-il La discréditer; car de tels êtres font précisément tout ce qui témoigne de l’étroitesse de leur vouloir-savoir, ce qui montre distinctement leur incapacité à entreprendre une recherche approfondie. Partout la vie quotidienne vous prouve que ce sont précisément les êtres humains réellement stupides qui se considèrent comme particulièrement avisés et cherchent à parler de toutes sortes de choses au sujet desquelles un être humain avisé se tait. La sottise est toujours importune.

Observez donc tous ceux qui parlent volontiers et ostensiblement des événements de matière fine ou même spirituels. Vous reconnaîtrez bien vite qu’ils n’en savent absolument rien du tout. Notamment ceux qui parlent souvent du karma! Demandez-leur de vous donner une explication sur le karma. Le désordre confus de ce que vous entendrez vous fera frémir.

Quant à celui qui n’en parle pas lui-même, mais questionne modestement à ce sujet, observez-le d’abord plus attentivement avant de lui apporter, votre réponse. La plupart des questionneurs ne veulent découvrir dans leur karma qu’une excuse pour eux-mêmes et pour leurs faiblesses. C’est de cela qu’ils sont avides afin de pouvoir, dans la croyance en leur karma, conserver tranquillement leurs faiblesses, parfois même leurs impertinences, avec l’excuse que les inconvénients qui les atteignent sont les effets de leur karma. Avec des mines hypocrites, ils soupirent volontiers: «C’est mon karma que je dois racheter!» Et ils en restent au soupir, même si un peu d’égard pour leurs prochains et un peu d’auto-éducation pouvaient les changer et leur éviter maintes situations qui les font apparaître comme des tyrans pour leur entourage et des perturbateurs de l’harmonie!

Ils ne pensent pas, et ne veulent pas penser qu’ainsi, précisément, ils se chargent d’un karma qui les rejette en arrière pour des siècles!

Tout cela est bavardage, rien que bavardage, issu du manque d’un vouloir réellement franc et de la vanité! Il est dommage de sacrifier, ne serait-ce qu’une seule minute, à de tels paresseux en esprit. Laissez-les courir et prenez ceci à coeur: un véritable initié ne bavarde jamais!

Il ne prend pas son Savoir pour un sujet de conversation et ne s’y prête pas! Il ne répondra qu’à une question sérieuse et là encore, avec hésitation, jusqu’à ce qu’il sache que le questionneur est poussé par un vouloir réellement sincère.

Les discours humains sur ces sujets ne sont pour la plupart que bruits vides; car la compréhension de tous les êtres humains de la Terre n’a pas pu franchir la limite de la matière dense par suite des fautes qu’ils ont commises dans la Création, ces fautes qui les retiennent du fait de la paresse de leur esprit, qu’ils confondirent avec l’intellect terrestre, établissant ainsi eux-mêmes leur limite inférieure.

Êtres humains terrestres de l’époque actuelle, renoncez dorénavant à former et à porter des jugements sur des choses que vous ne pouvez pas comprendre! La faute dont vous vous chargez ainsi est trop lourde. Elle n’est pas moins lourde que celle dont se chargèrent jadis ceux, qui en un aveuglement stupide, précipitèrent d’innombrables milliers de gens dans la souffrance et la misère, enlevant à beaucoup la vie terrestre par la mort sur le bûcher après des jours de tortures. D’après la Loi du Seigneur, c’est la même chose quand vous accusez aujourd’hui certains individus d’imposture ou seulement de grossière tromperie!

Efforcez-vous enfin d’accomplir vos devoirs envers votre Dieu et de reconnaître les Lois de Dieu, avant de vouloir porter des jugements! Vous n’avez pas le droit d’attendre le pardon. Vous vous en êtes déjà interdit vous-mêmes l’accès par votre propre loi selon laquelle l’ignorance ne peut protéger personne du châtiment! Oeil pour oeil, dent pour dent, voilà ce qui doit advenir maintenant à ces êtres humains qui ne veulent pas agir autrement et qui n’obéissent pas à la Loi du Seigneur! Êtres humains, réfléchissez, vous vous tenez dans le Jugement!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact