Résonances du Message du Graal 1

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Česky
Livre contenant


37. L’etre humain de la terre devant son Dieu

Êtres humains, comment vous êtes-vous montrés jusqu’ici, en face de votre Dieu! Avec hypocrisie, vous cherchiez à Le tromper, tout comme vous vouliez vous tromper vous-mêmes par une fausse dévotion qui n’était toujours qu’à fleur de vos lèvres, mais à laquelle jamais l’esprit ne participait. Vous avez instauré règles et pratiques dans vos temples et vos églises, sans demander si cette manière de faire était agréable à Dieu. Du moment qu’elles vous plaisaient à vous, le Service Divin était de ce fait réglé en ce qui vous concernait!

Ne voyez-vous donc pas combien tout cela était prétentieux? Vous vouliez déterminer toute chose. Jamais vous n’avez demandé quelle était la Volonté de Dieu à ce sujet. Ce que vous définissiez comme grand, Dieu lui aussi devait l’admettre dans la même mesure. Dans tous les domaines, vous vouliez imposer à Dieu le bien-fondé de vos conceptions, quelle qu’ait été la nature de vos préoccupations.

Ce que vous teniez pour juste, Dieu devait le récompenser comme tel et ce que vous vouliez considérer comme injuste Dieu devait le punir.

Jamais vous n’avez voulu sérieusement chercher ce que Dieu reconnaît comme étant juste et ce qui à Ses Yeux est injuste. Vous ne vous êtes pas souciés des Lois Divines ni de la Sainte et Inflexible Volonté de Dieu, qui existe de toute éternité, qui jamais encore ne s’est modifiée, et jamais ne se modifiera non plus!

C’est contre Elle que vous vous brisez maintenant et avec vous, toute la fausse oeuvre humaine qui se créa des lois devant servir vos désirs terrestres. Mais vous êtres humains, vous vous tenez devant Dieu, tels des valets intrigants et négligents qui, dans leur égoïsme, leur présomption et leur ridicule prétention à vouloir tout savoir, n’ont jamais respecté Sa Volonté.

Vous étiez et êtes encore des valets qui se prennent pour des seigneurs et qui, par orgueil et paresse d’esprit, cherchèrent à combattre et à rabaisser tout ce qu’ils ne pouvaient comprendre, lorsque cela n’était pas en accord avec les médiocres objectifs terrestres qu’ils voulaient voir considérés comme ce qu’il y a de plus élevé.

Malheureux, qui avez pu vous rendre coupables d’un tel crime! Tout devait uniquement vous servir, même les Lois! Seul ce qui vous servait, sous quelque forme que ce soit, seul ce qui vous permettait d’assouvir vos convoitises terrestres, cela seul vous le reconnaissiez comme juste et vous ne vouliez plus entendre parler que de ces choses-là.

Mais si, pour une fois, il est exigé de vous que vous serviez vous-mêmes avec zèle et fidélité votre Seigneur, à qui vous devez l’existence, alors vous êtes profondément étonnés, car vous pensez, bien sûr, que c’est seulement Lui qui doit vous servir par Sa Force, par Sa Magnificence et par Son Grand Amour!

Comment pourrait-il bien en être autrement, étant donné la haute opinion que vous avez de vous-mêmes! Ne pensiez-vous pas servir Dieu de façon suffisante en Le reconnaissant et en implorant Son Aide en pensées afin de réaliser tous les désirs que vous portez en vous. Pour parler clairement, qu’Il vous serve avec la Toute-Puissance qui est la Sienne et vous rende la vie belle! Autre chose ne vous vient pas à l’idée.

Implorer a été, dans le meilleur des cas, votre façon de servir Dieu!

Réfléchissez-y donc rien qu’une fois très exactement; jamais encore il n’en fut autrement.

N’êtes-vous donc pas saisis à la fois de honte et de colère contre vous-mêmes, lorsqu’il vous arrive de vous examiner en ce sens?

La grande majorité des êtres humains pensent que cette existence terrestre n’a pas d’autre but que l’acquisition de biens terrestres! Dans le meilleur des cas aussi une famille et des enfants! Et celui qui ne pense pas ainsi agit pourtant dans ce sens! En partant de tels principes, à quoi sert ce que vous appelez reproduction qui, en réalité, n’est nullement une reproduction, mais seulement une possibilité d’incarnation donnée à d’autres esprits humains afin que ceux-ci continuent à se perfectionner et à se débarrasser d’anciennes fautes. Cependant, par votre comportement, vous augmentez le poids de vos fautes; car ainsi vous empêchez l’ascension de tous les esprits qui sont vos enfants et que vous élevez pour les mêmes buts futiles!

Qu’est-ce que l’édification d’un Royaume terrestre, si celui-ci n’est pas à la Gloire de Dieu, s’il n’agit pas dans le sens voulu par Dieu, sens que vous ne connaissez encore nullement et que, jusqu’ici, vous n’avez pas voulu non plus apprendre à connaître, car vous placez votre point de vue au-dessus de toute autre chose. Vous ne voulez que vous satisfaire, pour ensuite attendre encore de Dieu qu’Il bénisse votre ouvrage bâclé! Quant à servir Dieu et à accomplir vos devoirs envers Lui, vous n’en avez aucune envie.

À présent seront mis en pièce les comportements égoïstes de l’humanité terrestre qui, dans son égarement, ose encore mêler le Nom de Dieu à tout le faux, souillant ainsi ce qu’il y a de plus Sacré!

Vous serez précipités du haut du trône érigé par vos subtilités intellectuelles afin que quelques-uns d’entre vous acquièrent encore la faculté de recevoir, en une pure humilité, la vraie Sagesse issue des Hauteurs Divines, la Seule qui puisse faire de vous des êtres humains; car librement vous ne chercheriez jamais à parvenir à cette maturité-là.

Vous répandez votre salive sur tout ce qui ne vous convient pas et ramassez vite des pierres pour vous débarrasser de tout ce qui vous importune, de tout ce qui veut vous empêcher de continuer à vous rendre encore hommage.

Vous préférez acclamer les trabans lucifériens qui flattent vos vanités et excitent votre présomption pour vous couper ensuite d’autant plus sûrement de la Lumière et vous maintenir dans la paresse d’esprit, qui doit nécessairement conduire votre être véritable à un sommeil de mort!

Mais moi je vous dis que vous allez à présent être réveillés de cette ivresse, de l’oppressant vertige qui vous tient déjà enserrés dans des griffes d’airain. Vous devez vous réveiller contre votre vouloir, ne serait-ce que pour reconnaître encore au dernier moment, dans le plus atroce désespoir, ce à quoi vous avez volontairement renoncé avec une criminelle tiédeur, avant d’être précipités dans le bourbier qui vous paraît si désirable!

Maintenant, la Terre et l’Univers entier vont être purifiés! Il ne doit plus rien subsister de cette fange afin que, dans la paix et dans la joie, les créatures puissent servir leur Seigneur, le Dieu Tout-Puissant qui, dans Son Amour, leur accorda jadis de pouvoir jouir consciemment de toutes les bénédictions de la Création.

Celui qui veut y apporter à nouveau le trouble, en n’observant pas les Lois de Dieu dans la Création, ou même en agissant contre Elles, est impitoyablement éliminé; car par de tels actes, il n’apporte pour vous qu’envie, haine, souffrance, maladie et la mort!

Toutes ces afflictions ne peuvent encore demeurer éloignées de vous que si vous cherchez réellement à connaître la Parole du Très-Haut et à La respecter! Mais, pour cela, Elle doit auparavant être comprise de manière juste! Or, jusqu’ici, vous ne L’avez toujours interprétée qu'uniquement de la façon qui vous plaisait! Et non comme Elle fut donnée par Dieu pour vous secourir et vous sauver de la plus grande détresse!

Vous n’avez, cependant, pas eu peur de faire de la Sainte Parole Elle-même l’esclave de votre orgueil, afin qu’en altérant Son vrai Sens, Elle ne serve que vous, alorsque, pour votre propre salut, c’était à vous de La servir dans le sens où Elle vous fut donnée!

Qu’avez-vous fait de la Parole de Dieu dans vos interprétations et même déjà dans Sa transcription! Que vous puissiez en discuter, que vous, en tant qu’êtres humains de la Terre, vous vous réunissiez pour en délibérer dans tous les sens, cela seul témoigne déjà de la base incertaine et du manque de clarté de ce que vous avez osé présenter comme étant la pure et sublime Parole de Dieu! La Parole du Seigneur est intangible, simple, claire et ciselée dans la Création comme dans de l’airain.

Là où Elle n’est ni obscurcie ni déviée, il n’y a pas lieu d’interpréter et de délibérer! Elle est compréhensible pour chaque créature.

Mais pour vous, dans votre ridicule présomption, la grandeur de cette simplicité était trop insignifiante encore! Dans la pénombre de l’atelier de votre cerveau, vous avez travaillé péniblement sur la Parole jusqu’à ce que vous puissiez La déformer et La modeler de façon telle qu’Elle vous plaise, pour répondre ainsi à vos petits désirs terrestres, à vos faiblesses et aussi à la haute opinion que vous avez de vous-mêmes et de votre importance.

Vous avez ainsi élaboré un produit qui devait vous servir et qui plaisait à votre vanité.

Car cette humilité que vous montrez lorsque vous parlez de vos grands péchés pour lesquels un Dieu a fait le sacrifice expiatoire n’est rien d’autre que la plus basse des vanités. Un Dieu, pour vous! Comme vous devez donc vous croire précieux! Et pour cela, vous n’avez rien d’autre à faire qu’à daigner condescendre une fois, après bien des sollicitations, à demander seulement l’absolution!

Pourtant, lors de ces réflexions, même le plus présomptueux doit se sentir quelque peu mal à l’aise dans son hypocrite humilité.

Mais ce n’est là qu’un fait parmi tant d’autres. Vous avez déformé de cette façon tout ce qui devait clarifier vos rapports de créature autoconsciente avec le grand Créateur!

Du fait de la présomption de cette humanité terrestre, rien n’est demeuré pur et noble. C’est pourquoi l’attitude juste envers Dieu s’altéra d’elle-même et devint fausse.

Arrogants, dans l’attente d’une bonne récompense ou quémandant de méprisable manière, ce n’est qu’ainsi que vous vous êtes présentés devant votre Seigneur, si tant est que, pour une fois, vous avez pris la peine et le temps de vraiment penser à Lui, sous la contrainte de maintes détresses qui devaient vous atteindre dans la réciprocité des effets de vos agissements!

Mais maintenant, vous devez enfin vous réveiller et accepter la Vérité telle qu’Elle est réellement et non pas telle que vous vous L’imaginez! Ainsi s’écroule ce qui est faux, et les lacunes d’une hypocrite prétention à mieux savoir deviennent apparentes. Rien ne peut plus se dissimuler dans les ténèbres, car désormais, par la Volonté de Dieu, la Lumière arrive afin que les ténèbres s’effondrent et disparaissent!

La Lumière arrive maintenant aussi sur la Terre et dans toute l’immense matière! Embrasante, Elle irradie dans toutes les Parties cosmiques, désagrégeant et consumant tout mal et aussi tout mauvais vouloir! Ce qui est faux doit se manifester où qu’il cherche à se cacher, il doit s’effondrer en lui-même sous l’effet du Rayon de la Lumière de Dieu qui éclaire maintenant la Création entière! Tout ce qui n’est pas conforme aux magnifiques Lois de Dieu et ne veut pas vivre d’après Elles sombrera dans les profondeurs, dans le cycle de l’anéantissement, d’où jamais plus il ne pourra ressusciter!

Seule la Sainte Volonté de Dieu régnera encore sur cette Terre!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact