Résonances du Message du Graal 1

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Український
Česky
Livre contenant


39. L’essentialité

Dans mon Message, j'ai souvent parlé de l’Essentialité dans la Création. J’ai parlé de son genre, de son activité, ainsi que de son importance pour l’esprit humain auquel elle aplanit dans la Création, les chemins de l’évolution jusqu'à ce qu’il accède à la perfection.

Tout cela vous est déjà connu.

Malgré cela, je considère comme nécessaire de parler maintenant encore une fois de façon plus détaillée de tout ce qu’est l’Essentialité afin que l’être humain ait l’occasion d’accueillir en lui l’image complète de son activité.

«L’Essentialité» est une expression que je vous ai donnée moi-même parce qu’elle exprime au mieux ce qu’une forme déterminée est capable de vous apporter aussi bien à propos de vos conceptions concernant l’activité qu’à propos du genre de cet élément de la Création si important pour toute action.

«L’Essentialité», nommons-la donc aussi «l’élément essentiel» pour la Création, ou mieux encore, «l’élément qui se manifeste de façon visible» dans la Création; ainsi comprendrez-vous peut-être mieux ce que je veux réellement dire par l’expression «Essentialité.»

Nous pouvons aussi utiliser d’autres expressions de votre vocabulaire pour en préciser mieux encore le concept. «L’élément qui relie», ou seulement «l’élément qui lie» et par là même, «qui est lié» sont des expressions adéquates.

Après toutes ces expressions de transition, je puis maintenant dire tranquillement le «façonneur de formes» sans que vous pensiez ici que l’Essentialité puisse créer des formes de par son propre vouloir; car cela serait faux. L’Essentialité ne peut façonner les formes que sous l’impulsion de la Volonté Divine, Loi Originelle vivante de la Création.

Nous pouvons tout aussi bien nommer l’Essentialité la force motrice qui exécute et entretient le façonnement des formes! Ainsi, cela vous sera peut-être plus facile de diriger votre façon de penser vers une notion à peu près exacte.

Tout en dehors de Dieu est essentiel, donc paraît sous des formes visibles et peut être transmis en images. Dieu Lui-même, et Lui seul est Inessentiel. Ainsi nommé par opposition au concept «essentiel».

Il ressort de cela, que tout ce qui existe en dehors du Dieu Inessentiel est essentiel et formé.

Prenez donc ceci comme concept fondamental pour votre compréhension.

De l’Inessentialité Elle-même, donc directement issu de Dieu, proviennent uniquement encore les deux Fils de Dieu, sinon rien, et les deux Fils portent en Eux-mêmes l’Inessentialité et sont, de ce fait, Un avec Dieu.

Donc, en dehors de Dieu, tout est essentiel. Et puisque, en dehors de Dieu, seule existe Son Irradiation, l’Essentialité est, par conséquent, la naturelle et inévitable Irradiation de Dieu.

L’Essentialité est donc beaucoup plus vaste et s’étend plus Haut que vous ne l’avez pensé. En dehors de Dieu, elle englobe tout, mais elle se divise cependant en de nombreuses gradations selon le degré de refroidissement et d’éloignement de Dieu qui y est lié.

Si vous connaissez correctement le Message, vous savez que j’y ai déjà parlé du Divin-essentiel, lequel se trouve dans la sphère Divine, loin du Spirituel-essentiel qui se divise en Pur-Spirituel-essentiel et en Spirituel-essentiel. J’ai mentionné ensuite le Plan de la seule Essentialité à laquelle se rattachent, en allant vers le bas, la matière fine et finalement la matière dense avec tous leurs degrés de transition.

Or, comme tout est essentiel en dehors de Dieu Lui-même, j'ai simplement nommé les différents genres: Divin, Pur-Spirituel, Spirituel et Essentiel, et en plus matière fine et matière dense en tant que gradations différentes vers le bas.

Les grandes caractéristiques fondamentales ne sont toutefois que deux: Inessentialité et Essentialité. Dieu est Inessentiel tandis que Son Irradiation doit être qualifiée d’Essentielle. Il n’existe rien d’autre en dehors de cela; car tout ce qui existe en dehors de Dieu est issu et se développe uniquement à partir de l’Irradiation de Dieu.

Bien que tout cela ressorte déjà très clairement du Message si vous le considérez correctement, il n’en demeure pas moins que bien des auditeurs et des lecteurs ne s’imaginent sous le terme «Essentialité» que la région de la Création entre le Spirituel et la matière fine, cette région d’où proviennent les êtres élémentaux tels les elfes, les ondines, les gnomes, les salamandres ainsi que les âmes des animaux, lesquels ne possèdent donc rien de Spirituel.

En soi, penser ainsi jusqu’à présent n’était pas faux puisque cette région entre le Spirituel et la matière fine est uniquement le Plan de l’Essentialité dont le Divin, puis le Pur-Spirituel et le Spirituel se sont déjà séparés. C’est la couche la plus lourde de celles qui sont encore douées de mobilité propre tandis qu’à partir de là, la matière, à son tour, s’en sépare et continue à descendre du fait d’un refroidissement continu. Le premier condensé de ce refroidissement est constitué par la pesante matière fine de laquelle se détache encore ensuite la masse de la matière dense, inerte en soi.

Cependant, parmi ces deux genres de matière étrangers l’un à l’autre, se trouvent encore de nombreuses gradations particulières. C’est ainsi que la Terre, par exemple, n’en est pas la plus lourde. Il y a, dans la matière dense, encore des gradations beaucoup plus lourdes, beaucoup plus denses, où de ce fait même, la notion d’espace et de temps est encore beaucoup plus étroite, complètement différente de ce qu’elle est ici et dont la mobilité est encore, par conséquent, plus lente et ainsi, la possibilité de développement plus ralentie.

Dans les différentes régions, c’est selon les genres de la faculté de mouvement que se forment les notions d’espace et de temps; car avec une densité et une pesanteur plus grandes, non seulement les astres se meuvent plus lentement, mais aussi les corps de chair sont plus lourdauds et plus denses, et de ce fait, les cerveaux eux-mêmes moins mobiles. Bref, tout est différent, et cela, en raison même du genre absolument différent des irradiations réciproques et de leurs effets, irradiations qui donnent leur impulsion au mouvement et en se transformant, constituent simultanément à leur tour les conséquences de ce mouvement.

Précisément parce que tout, dans la Création, est soumis à une seule Loi, il faut que les formes et les notions se manifestent constamment de façon différente dans les diverses régions selon le genre de mobilité qui, à son tour, dépend du degré de refroidissement correspondant et de la densité qui en résulte.

Mais je m’écarte à nouveau un peu trop du sujet, car aujourd’hui, je veux tout d’abord élargir un peu plus la notion de l’Essentialité.

J’en reviens donc à une expression imagée que j'ai déjà employée et je résume:

L’Inessentialité est Dieu. L’Essentialité est le Manteau de Dieu. Il n’existe absolument rien d’autre. Et ce Manteau de Dieu doit être maintenu pur par ceux qui Le tissent ou peuvent s’abriter sous Ses plis, parmi lesquels appartiennent aussi les esprits humains.

En dehors de Dieu, tout est donc essentiel. C’est pourquoi l’Essentialité s’étend jusque dans la sphère Divine, oui, et cette sphère Elle-même doit être nommée «Essentielle».

C’est pourquoi nous devons maintenant établir une distinction plus nuancée afin de prévenir toute erreur. Le mieux est que nous distinguions les notions «l’Essentialité» et «les êtres essentiels»!

L’Essentialité englobe tout en dehors de Dieu, puisqu’elle est, en effet, l’opposé de l’Inessentialité. Mais l’Essentialité comporte encore le Divin, le Pur-Spirituel et le Spirituel avec toutes ses gradations particulières, que je n’ai pas encore mentionnées car pour le moment, cela aurait dépassé votre faculté de compréhension. Il est nécessaire qu’auparavant les notions fondamentales précises soient d’abord inébranlablement établies dans la conscience de l’esprit humain. À partir de ces notions, nous pourrons, peu à peu et à petits pas, procéder à des développements jusqu’à ce que la possibilité de compréhension de l’esprit humain soit devenue suffisamment étendue.

Lorsqu’à l’avenir nous parlerons de l’Essentialité, il s’agira donc du genre essentiel qui englobe tout en dehors de Dieu. À quel point c’est grand, vous ne le reconnaîtrez qu’au cours d’Exposés ultérieurs, car non seulement il existe des éléments déjà connus agissant du Haut vers le bas, mais il existe encore d’autres variétés importantes, les unes à côté des autres, par l’activité desquelles la Création se développe.

Mais si nous parlons des essentiels au pluriel, il s’agira alors de ces êtres essentiels que vous vous êtes représentés jusqu’ici comme étant l’Essentialité en tant que telle.

En font partie toutes les Entités qui prennent soin de ce que les êtres humains appellent de façon très superficielle, la nature, dont font partie les mers, les montagnes, les fleuves, les forêts, les prairies et les champs de même que la terre, les pierres, les plantes, tandis que l’âme des animaux est de nouveau quelque chose d’autre, bien qu’elle soit issue également de cette région de la seule Essentialité.

Tout cela est très exactement défini par l’expression «entité». Les elfes, les ondines, les gnomes, les salamandres sont donc des Entités dont l’activité s’exerce exclusivement dans la matière. Et c’est aussi ici que nous trouvons également la possibilité de classement proprement dit.

En outre, il existe encore des Entités qui s’activent dans le Spirituel, d’autres qui agissent dans le Pur-Spirituel et des Entités qui sont en activité jusque dans la sphère Divine.

La conscience de cette réalité doit enlever tout fondement à votre actuelle notion qui suppose que l’esprit est supérieur à l’Essentialité. Mais cela ne concerne qu’un genre bien déterminé d’Entités essentielles dont l’activité ne s’exerce que sur le plan de la matière, comme les elfes, les ondines, les gnomes, les salamandres déjà mentionnés ainsi que pour les âmes animales. Mais pas pour d’autres.

Vous ne pouvez tout de même pas vous imaginer qu’une entité qui s’active sur le plan du Pur-Spirituel, voire même sur celui du Divin, doive être inférieure à vous, esprits humains.

Or, pour vous amener à une compréhension de ces choses, je dois tout d’abord vous expliquer plus précisément la différence qui existe entre l’esprit et l’entité; car ce n’est qu’ainsi que je puis vous donner la clef de la juste compréhension de la notion.

Entre les créatures «esprit» et «entité», il n’existe en soi dans la Création, aucune différence de valeur. Seule existe une différence de genre d’où s’ensuivent nécessairement des activités différentes! L’esprit qui appartient aussi à l’ensemble de l’Essentialité peut suivre les chemins de son propre choix et exercer dans la Création une activité correspondante. Mais l’entité se trouve directement sous la pression de la Volonté de Dieu; elle n’a donc pas la possibilité de décisions personnelles ou, ainsi que l’exprime l’être humain, elle n’a pas de libre vouloir propre.

Les essentiels sont les constructeurs et les administrateurs de la Maison de Dieu, donc de la Création. Les esprits en sont les hôtes.

Toutefois, en l’époque actuelle, toutes les Entités agissant dans la Création Postérieure occupent une place plus élevée que les esprits humains parce que ces derniers ne se sont pas volontairement soumis à la Volonté de Dieu, ce qu’une évolution normale aurait tout naturellement amené. Au contraire, ils interposèrent leur propre volonté, lui donnant une direction différente, entravant l’harmonie et le travail de construction, et ils s’engagèrent sur d’autres chemins que ceux voulus de Dieu.

Le genre de l’activité est donc l’unique critère de valeur d’une créature dans la Création.

Or, par le travail perturbateur des esprits humains au vouloir erroné, les petites Entités de l’Essentialité qui oeuvrent dans la matière souffrirent énormément. Mais à présent elles puisent avec zèle à la vivante Source de Force descendue sur Terre par la Volonté de Dieu et tout le mal causé par les esprits humains se retourne maintenant contre ses auteurs.

Mais, nous reparlerons de cela aussi, plus tard. Il s’agit aujourd’hui de former la notion qui doit servir de base à une compréhension plus vaste.

Les Archanges dans le Divin sont des Entités, étant donné que, sous l’extrême pression de la proximité de Dieu, nul autre vouloir ne saurait exister en dehors de celui qui vibre en toute pureté et non déformé dans la Volonté de Dieu.

Ce n’est qu’à une distance énorme, pour vous inconcevable, tout à fait à la limite de la sphère Divine, là où le Château Fort du Graal est ancré dans le Divin, en tant que pôle extrême, qu’une conscience personnelle avait pu se dégager pour la première fois parmi les Êtres éternels aussi désignés parfois sous le terme «d’Anciens» qui, en même temps, sont les Gardiens Divins du Saint-Graal. Seul l’éloignement hors de la proximité de Dieu en offrit la possibilité.

C’est seulement à partir de là, en descendant toujours plus bas et en s’éloignant toujours plus de la proximité de Dieu que d’autres consciences individuelles de moindre importance purent encore se développer. Mais malheureusement, elles perdirent par là même leur véritable point d’appui et finalement, s’écartèrent des vibrations de la pure Volonté de Dieu.

C’est uniquement sous l’effet de l’éloignement toujours plus grand que Lucifer put jadis lui aussi changer et par son propre vouloir, couper sa liaison. Ainsi, il creusa auto-activement des abîmes qui devinrent, avec le temps, infranchissables et lui-même étant ainsi devenu plus ténébreux et plus lourd, il sombra toujours plus profondément. C’est ainsi que, par suite de l’augmentation de la densité et du refroidissement, Lucifer devint un esprit pourvu d’un libre arbitre. Grâce aux dons immenses que lui conférait son origine, il se trouva finalement être l’esprit le plus fort dans cette Création.

Son faux vouloir apporta alors le malheur sur tout ce qui est spirituel dans la matière. Il se sentit d’abord attiré par lui pour ensuite succomber volontairement à ses séductions. Volontairement, car les esprits humains devaient, selon la Loi en vigueur dans la Création, prendre eux-mêmes la décision de leur chute. Sans une décision personnelle, il leur aurait été impossible de sombrer et à présent, de courir à leur perte.

Cependant, ici encore, la Loi s’accomplit en toute logique dans Sa perfection.

Des esprits dotés d’un vouloir propre ne peuvent donc absolument pas exister dans la proximité immédiate de Dieu. Conformément aux Lois, ce fait est conditionné par la Force Toute-Puissante de la Lumière Vivante!

Mais là où il y a des Archanges, il doit nécessairement y avoir encore d’autres Anges. Le mot l’indique à lui seul. Il en existe beaucoup sur le Plan Divin, de même que sur le Plan du Pur-Spirituel et aussi dans le domaine du Spirituel; mais tous sont des Entités.

Les Entités que l’on nomme les Anges vibrent dans la Volonté de Dieu et sont Ses Messagers. Ils exécutent cette Volonté, La répandent.

Mais en dehors des Anges, il existe encore d’innombrables Entités dont les activités s’engrènent les unes dans les autres comme les petits rouages d’un grand mécanisme. Dignes de confiance, elles travaillent néanmoins avec une apparente indépendance à l’édification et à l’entretien de la Création entière, parce qu’elles sont solidement ancrées dans la Loi. Et au-dessus de toutes ces Entités se trouvent des Guides individuels dotés d’une puissance inconcevable pour les êtres humains; et au-dessus de ceux-ci se tiennent encore d’autres Guides encore plus grands et plus puissants, toujours d’un genre différent de ceux qui les précèdent.

Et ainsi de suite sans interruption jusque dans le Divin. Oeuvrant dans la joie, ils forment les maillons indestructibles d’une grande chaîne qui s’allonge et traverse toute la Création, tels les versets d’un chant de louange résonnant en l’honneur et à la gloire de leur Seigneur.

Songez que tout ce que vous voyez ici autour de vous n’est qu’une reproduction grossière de tout ce qui, plus Haut, prend une forme toujours plus magnifique, plus noble, plus lumineuse, à mesure qu’il lui est permis de s’approcher du Cercle du Divin. Mais, dans tous ces cercles, les Entités agissent toujours exactement selon la Volonté de Dieu qui réside dans les Lois!

Toutes les Entités sont au Service de Dieu, alors que cela exige d’abord une acceptation volontaire de la part des esprits s’ils veulent exercer dans la Création une activité bénéfique. S’ils suivent la voie qui y est tracée pour eux avec précision, une voie qu’ils peuvent facilement reconnaître si seulement ils le veulent, alors c’est pour eux un chemin de bonheur et de joie qui leur est réservé; car ils vibrent alors à l’unisson avec les Entités qui les aident à aplanir leurs voies.

Mais, s’ils veulent s’engager sur quelque voie erronée, les esprits sont obligés de s’y contraindre par une résolution tout à fait particulière. Leur activité est alors néfaste; ils se créent la souffrance, provoquent finalement leur chute et leur expulsion obligatoire hors de la Création dans l’entonnoir de la décomposition, étant donné qu’ils sont inaptes à coopérer à la poursuite de l’évolution de tout ce qui naquit jusqu’à ce jour, évolution voulue de Dieu et conforme aux Lois.

Seul le Spirituel s’est développé dans la fausse direction en perturbateur d’harmonie. À présent, après le Jugement, un nouveau délai d’amendement va lui être accordé dans le Royaume de Mille Ans voulu de Dieu. Si, durant ce temps, il n’est pas parvenu à s’orienter de façon ferme et absolue pour le bien, le Spirituel humain devra être de nouveau retiré jusqu’à la limite où il ne peut pas se développer vers l’autoconscience, afin que règnent enfin la paix et la joie pour toutes les créatures dans les Royaumes de Dieu.

C’est ainsi que tu es, être humain, le seul qui agit en perturbateur dans la beauté voulue de cette Création au moment où Celle-ci doit être élevée à l’état de Paradis de matière dense au cours de l’indispensable tournant. Hâtez-vous; car ce n’est que dans le Savoir que vous, les êtres humains, pourrez encore prendre votre essor vers les Hauteurs. Apprenez de ce que je vous annonce, construisez-vous avec ce Savoir un nouveau chemin, un chemin qui doit vous conduire vers la Lumière. Vous recevez la Force nécessaire aussitôt que vous Lui ouvrez vos âmes!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact