Résonances du Message du Graal 2

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Česky
Livre contenant


4. La parole de l’etre humain

À vous êtres humains, fut offerte par le Créateur, comme grâce immense pour votre maturation dans la matière dense, la faculté de former des paroles.

Jamais vous n’avez reconnu la juste valeur de ce don éminent parce que vous ne vous en êtes jamais donné la peine et que vous avez agi en cela de façon irréfléchie. Vous devez à présent souffrir amèrement de toutes les conséquences de votre faux comportement.

Vous vivez dans cette souffrance, mais vous ne connaissez pas encore les causes qui apportent comme conséquence une telle peine.

Et lorsque vous considérez que ce pouvoir de parler, donc votre faculté de former des paroles qui ancrent votre vouloir dans la matière dense par le fait de parler, est un don tout à fait spécial de votre Créateur, vous savez également qu’il en découle pour vous des obligations et qu’il en résulte une énorme responsabilité; car vous devez œuvrer dans la Création avec et par le langage!

Les mots que vous formez, les phrases, façonnent votre destin extérieur sur cette terre. Ils sont comme la semence dans un jardin que vous construisez autour de vous; car chaque parole de l’être humain fait partie de ce qu’il y a de plus vivant que vous puissiez produire pour vous dans cette Création.

Voici ce que Je vous donne aujourd’hui à réfléchir à titre d’avertissement: chaque parole possède une disposition à déclencher, parce que toutes les paroles sont fermement ancrées dans les Lois Originelles de la Création!

Chaque mot formé par l’être humain est né sous la pression de Lois plus hautes; selon son emploi, il doit, en prenant forme, produire ses effets de façon tout à fait déterminée!

L’utilisation repose dans la main de l’être humain selon son libre vouloir, mais la répercussion, il ne peut pas la maîtriser; conformément à la Sainte Loi elle est conduite de façon rigoureusement juste par une puissance encore inconnue de lui.

C’est pourquoi maintenant lors du règlement final des comptes, le malheur s’abat sur chaque être humain qui a mésusé des mystérieux effets de la parole!

Mais où est-il l’être humain qui n’a pas encore péché en ce domaine! Tout le genre humain terrestre est profondément enfoncé dans cette faute depuis des milliers d’années. Par la fausse utilisation du don de pouvoir parler, que de malheurs se sont déjà répandus sur cette terre!

C’est du poison que tous les êtres humains ont semé par leur funeste et frivole bavardage. La semence a bien levé, elle a fleuri abondamment et porte à présent les fruits que vous devez récolter, que vous le vouliez ou non; car tous sont les conséquences de vos actions qui retombent maintenant sur vous!

Que ce poison doive porter les fruits les plus répugnants ne surprendra personne connaissant les Lois dans la Création, ces Lois qui ne se règlent pas d’après les opinions des humains, mais qui suivent tranquillement leurs grandes voies, irrésistiblement, sans déviation, depuis l’origine et sans changement aussi pour toute l’Éternité.

Regardez autour de vous, êtres humains, avec lucidité et sans préjugés: vous devez reconnaître sans peine les Lois divines auto-actives issues de la Très Sainte Volonté, puisque vous avez devant vous les fruits de vos semailles! Où que vous regardiez, c’est le discours retentissant qui se tient aujourd’hui en tête, qui mène tout! Il fallait que cette semence produise rapidement une telle floraison afin que, dans sa maturation, elle révèle son véritable noyau et, par là, s’effondre ensuite comme étant inutilisable.

Elle devait mûrir sous la pression accrue en provenance de la Lumière et, comme dans une serre, elle doit rapidement pousser vers le haut pour que, perdant tout soutien en raison de son inanité, elle s’effondre et ensevelisse sous elle tout ce qui s’imaginait en sécurité sous sa protection, lui faisant étourdiment confiance ou ayant des espoirs égoïstes.

Le temps de la moisson a déjà commencé! Ainsi toutes les conséquences des propos erronés retombent-elles désormais sur les individus comme sur les masses entières qui ont encouragé de tels discours.

La maturité nécessaire à la moisson implique donc naturellement, et ceci montre la rigoureuse logique inhérente aux effets des Lois Divines, que ce soit aujourd’hui les plus grands bavards qui doivent obtenir, en fin de compte, la plus forte influence et le plus grand pouvoir, et ce, comme point culminant et fruit de cette utilisation constamment fausse de la parole dont l’humanité insensée n’était plus capable de connaître la mystérieuse activité, parce qu’elle s’est fermée depuis longtemps à ce savoir.

Elle n’a pas écouté la Voix du Fils de Dieu Jésus qui, mettant en garde, disait jadis:

«Que votre discours soit oui ou non; car ce qui vient en plus vient du malin!»

Il réside dans ces paroles plus que vous le pensiez; car elles recèlent pour l’humanité édification ou décadence!

À cause de votre penchant à de nombreux et inutiles discours, vous avez choisi la décadence qui pour vous, a déjà commencé. Elle vous montre, avant l’effondrement général dans le Jugement et pour vous faciliter la reconnaissance salvatrice, tous les fruits que vous avez vous-mêmes produits par votre fausse utilisation de la parole.

La puissance de la fonction de réciprocité porte maintenant au sommet les maîtres de vos propres péchés, de sorte que vous risquez d’être écrasés par cela, afin que, dans la reconnaissance, vous puissiez vous en délivrer enfin, ou que vous allier par le fond.

Cela est simultanément justice et aide comme seule la Volonté de Dieu dans Sa perfection peut vous les offrir!

Regardez donc autour de vous! Vous devez en effet le reconnaître, si seulement vous le voulez. Quant à ceux qui hésitent encore, ils verront les fruits de leur vouloir arracher violemment le voile qu’ils se tiennent eux-mêmes devant les yeux à travers des souffrances encore plus pénibles que jusqu’ici, afin que cette terre soit purifiée de l’oppression de votre grande faute!

L’humanité entière y a participé et non pas seulement des individus isolés. C’est la floraison de toute la fausse activité des siècles écoulés qui aujourd’hui, pour le Jugement, devait mûrir afin de produire ces derniers fruits avant de disparaître avec cette maturité.

Le bavardage frivole dénué de sens et de réflexion, mais toujours faux, qui vibre à l’encontre des Lois Originelles de la Création, devait s’accentuer jusqu’à devenir la maladie générale qui apparaît aujourd’hui, et il faut à présent, tout frissonnant de fièvre, qu’il se débarrasse désormais de ses fruits comme lors d’une tempête… et ces fruits tombent sur l’humanité.

Il ne faut donc plaindre aucun des peuples qui doivent maintenant se lamenter et en souffrir; car ce sont les fruits de leur propre vouloir qu’ils vont devoir déguster, même s’ils ont goût de pourriture et d’amertume et causent la perte pour beaucoup, parce que d’une semence empoisonnée on ne peut récolter que du poison.

Je l’ai déjà dit dans mon Message: si vous semez du chardon, il ne peut en pousser du froment!

C’est ainsi que jamais rien de constructif ne peut résulter de discours de dénigrement, de railleries et de préjudices causés à vos prochains; car chaque genre et chaque manière ne peuvent engendrer que la même chose et ne peuvent aussi attirer que leurs semblables! Cette Loi de la Création, vous ne devez jamais l’oublier! Elle produit ses effets auto activement et tout le vouloir humain ne peut jamais rien y opposer! Jamais, l’entendez-vous bien? Gravez ceci en vous afin que vous en teniez constamment compte dans vos pensées, vos paroles et vos actes; car c’est de là que naît tout et que se développe votre destin! N’espérez donc jamais autre chose comme fruit que ce qui sera toujours et uniquement de même genre que la semence!

Cela n’est finalement toutefois pas si difficile et c’est pourtant précisément en cela que vous fautez toujours! L’insulte ne peut appeler que l’insulte, la haine que la haine, et le meurtre que le meurtre. Par contre, la distinction, la paix, la lumière et la joie ne peuvent, à leur tour, résulter que d’une façon de penser distinguée, jamais autrement.

Délivrance et Rédemption ne résident pas dans les clameurs des individus et des masses. Un peuple qui se laisse diriger par des bavards doit nécessairement et à juste titre acquérir une mauvaise réputation, tomber dans la détresse et la mort, dans la désolation et la misère; il sera précipité avec violence dans la boue.

Et s’il s’est trouvé, comme si souvent jusqu’ici, que le fruit et la récolte ne se soient pas montrés au cours d’une même vie terrestre, mais seulement dans les suivantes, il en va désormais autrement; car l’accomplissement de la Sainte Volonté de Dieu provoque le déclenchement immédiat de l’ensemble des événements sur la terre et, par là même, le dénouement de toutes les destinées des individus et des peuples! Règlement définitif des comptes!

C’est pourquoi, prenez garde à vos paroles! Faites soigneusement attention à votre langage; car la parole humaine elle aussi est action, une action qui, il est vrai, ne peut créer des formes que sur les plans de la matière dense fine, lesquelles en se répercutant, pénètrent dans tout le plan terrestre.

Toutefois, ne vous imaginez pas que les promesses s’accomplissent selon les termes et qu’elles se transforment en actes, si celui qui parle ne porte pas dans son âme les intentions les plus pures; au contraire, les paroles forment ce qui vibre simultanément avec elles, en provenance du plus intime de celui qui parle. Ainsi la même parole peut apporter deux sortes d’effets et malheur là où elle ne vibrait pas vraie et en toute pureté!

Je retire le voile qui recouvrait jusqu’ici votre ignorance à ce sujet afin qu’à présent vous puissiez vivre de façon consciente les conséquences fâcheuses et en tiriez profit pour l’avenir.

C’est pourquoi, pour vous venir en aide, Je vous donne encore une nouvelle Loi:

Prenez garde à votre parole! Que votre discours soit simple et vrai!

Il recèle en lui, selon la Sainte Volonté de Dieu, la capacité de former, soit en édifiant, soit aussi en détruisant, selon le genre des paroles et de celui qui parle.

Ne gaspillez pas ces dons élevés que Dieu, dans Sa grâce, vous accorda, mais cherchez à les reconnaître avec justesse dans toute leur valeur. Jusqu’à ce jour la force de la parole s’est transformée pour vous en malédiction, par la faute de ces êtres humains qui, en tant que trabans lucifériens, en ont mésusé, comme conséquence funeste de la déformation de l’intellect et de son développement unilatéral!

C’est pourquoi gardez-vous des êtres humains qui discourent beaucoup, car avec eux la décomposition arrive. Des bâtisseurs, voilà ce que vous devez devenir dans cette Création, non des bavards.

Prenez garde à vos paroles! Ne parlez pas uniquement pour parler. Et ne parlez que quand, où et comment cela est nécessaire! Dans la parole humaine doit se retrouver un reflet de la Parole de Dieu qui est la Vie et restera éternellement Vie.

Vous le savez: la Création entière vibre dans la Parole du Seigneur! Cela ne vous donne-t-il pas à réfléchir? La Création vibre en Elle, tout comme vous-mêmes qui appartenez donc à la Création; car elle est née de la Parole et c’est par Elle qu’elle subsiste.

Il a été clairement annoncé aux êtres humains:

«Au commencement était la Parole! Et la Parole était en Dieu! Et Dieu était la Parole!»

Là réside pour vous tout savoir, pour peu que vous l’y puisiez. Mais vous passez par-dessus et n’y faites pas attention. Il vous est dit clairement:

La Parole est issue de Dieu! Elle était et Elle est une partie issue de Lui. Et cette Parole de Dieu, la vivante Parole de Création de Dieu le Père, c’est Imanuel!

Elle ne se nomme pas seulement ainsi, mais Elle est ainsi! En Elle vibre tout ce qui est autorisé à vivre ici, c’est d’Elle aussi que la Création entière est née; car Elle est aussi simultanément:

Que la Lumière soit

Un petit reflet de la Puissance de la vivante Parole de Dieu, qui porte tout en Elle, embrasse tout ce qui existe en dehors de Dieu Lui-même, un petit reflet de cette Parole réside aussi dans la parole humaine!

La parole humaine ne peut, il est vrai, émettre ses effets que jusqu’aux plans de la matière dense fine; mais cela suffit pour façonner rétroactivement le destin des êtres humains et des peuples, ici sur terre!

Pensez-y! Celui qui parle beaucoup ne se situe que sur le terrain de l’intellect déformé, unilatéralement hypertrophié! Cela va toujours de pair. C’est à cela que vous le reconnaissez! Et ce sont des paroles des bas-fonds terrestres qui ne sont jamais capables d’édifier. Or, selon la Loi Divine, la parole doit construire. Là où elle n’obéit pas à ce commandement, elle ne peut produire que le contraire.

C’est pourquoi, faites constamment attention à votre parole! Et répondez de votre parole! Le juste chemin menant à cela devra encore vous être enseigné au cours de l’Édification du Règne de Dieu ici sur terre.

Vous devez d’abord apprendre à reconnaître la force des paroles que vous avez jusqu’alors si étourdiment et frivolement dépréciées.

Pensez seulement une fois au mot le plus sacré qui vous est donné, au mot: DIEU!

Vous parlez très souvent de Dieu, trop souvent pour que puisse encore y résonner ce profond respect qui permet de reconnaître si, à cet égard, vous ressentez aussi réellement ce qui est juste: le profond respect qui ne vous laisse que murmurer le mot sublime dans un don de soi empreint de recueillement, pour le protéger soigneusement de toute profanation.

Mais vous, les êtres humains, qu’avez-vous fait de la plus sacrée de toutes les notions exprimées par la parole! Au lieu de préparer votre esprit dans l’humilité et la joie à la plus sublime des expressions, afin qu’il s’ouvre avec gratitude à l’indicible Force rayonnante de la sublime Lumière inessentielle de l’Être véritable, dont la Force seule vous accorde, ainsi qu’à toutes les créatures, de respirer, vous avez eu l’audace de rabaisser cette expression dans les bas-fonds de votre mesquine pensée, vous l’avez utilisée à la légère tel un mot de tous les jours, lequel finit ainsi nécessairement par ne former à vos oreilles qu’un vain bruit et par conséquent ne peut avoir accès à votre esprit.

Il est alors évident que ce mot, le plus haut de tous, doive produire d’autres effets que chez ceux qui le murmurent avec la juste vénération et la juste reconnaissance.

C’est pourquoi, faites attention à toutes vos paroles; car elles recèlent pour vous joie ou douleur, elles construisent ou bien détruisent, elles apportent la clarté, mais peuvent aussi troubler selon la façon avec laquelle elles sont prononcées et utilisées.

Plus tard, au cours de l’Édification, je veux aussi vous donner la connaissance à ce sujet, de sorte que vous puissiez remercier par chaque parole que le Créateur vous accorde encore maintenant de prononcer! Alors, vous serez aussi heureux sur la terre et la paix y régnera après avoir été si agitée jusqu’à présent.

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact