Résonances du Message du Graal 2

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Česky
Livre contenant


6. Vois ce qui t’est utile!

Pourquoi, vous êtres humains, voulez-vous spirituellement toujours autre chose que ce qui vous est effectivement nécessaire et utile! Telle une grave épidémie, cette singulière caractéristique se répand, dévastatrice, parmi tous les chercheurs.

Cela servirait à peu de chose si Je voulais vous interroger à ce sujet; car vous ne pouvez en donner aucune justification valable, même si vous preniez la peine d’y réfléchir jour et nuit.

Observez-vous seulement en toute tranquillité, considérez les questions qui deviennent vivantes en vous, poursuivez le cours de vos pensées, voyez où il conduit. Bientôt vous reconnaîtrez que pour la plupart il s’agit toujours de domaines que vous n’atteindrez jamais parce qu’ils se trouvent au-dessus de votre origine et que par conséquent aussi, vous ne pourrez jamais les concevoir. Or, la capacité de comprendre est la condition fondamentale de tout ce qui doit vous être utile!

Mettez cela au clair dans toutes vos pensées, vos actions et agissez en conséquence. Alors tout deviendra plus facile pour vous. Occupez-vous donc uniquement de ce que vous pouvez réellement concevoir, donc de ce qui est ancré dans le cadre de votre existence d’êtres humains.

Le domaine dans lequel vous pouvez être conscient en tant qu’esprit humain est, certes, rigoureusement limité en direction des Hauteurs Lumineuses, mais toutefois pas petit pour autant. Il vous offre de l’espace pour toute l’éternité et aussi, de ce fait, les vastes champs d’action correspondants.

Ce qui est sans limite pour vous, c’est uniquement votre possibilité d’évolution, qui se manifeste dans le perfectionnement croissant de votre activité, dans le cadre de ces champs d’action. Considérez donc très précisément ce que Je vous annonce ici:

l’accroissement de votre perfectionnement dans l’activité de l’esprit est tout à fait illimité, il n’y a, pour cela, pas de fin. Vous pouvez devenir toujours plus forts en ce domaine et, par ce renforcement, votre champ d’action aussi s’élargira constamment de façon auto active, ce par quoi vous trouvez paix, joie, bonheur et félicité.

De la félicité aussi tous les êtres humains se sont fait une fausse représentation jusqu’à ce jour. Elle réside uniquement dans la joie rayonnante de l’activité riche en bénédiction et non dans la paresseuse inactivité et la jouissance, ou dans une «douce oisiveté» ainsi que l’on s’exprime à tort.

C’est pour cette raison que Je nomme aussi souvent le Paradis des êtres humains le «lumineux domaine du joyeux labeur!»

Autrement que par une joyeuse activité pour la Lumière, l’esprit humain ne peut pas obtenir la félicité! Seule cette activité lui donne finalement en partage la couronne de la Vie éternelle, laquelle donne à l’esprit humain la garantie de pouvoir coopérer éternellement au parcours cyclique de la Création, sans courir le danger d’être précipité dans la décomposition comme pierre inutilisable pour la construction.

Les êtres humains, malgré la possibilité qui leur est accordée par grâce de perfectionner continuellement leur esprit, ne peuvent donc jamais franchir le cadre de leur champ d’existence dans la Création; jamais ils ne peuvent renverser les limites rigoureusement établies, dans lesquelles ils sont autorisés à être humainement conscients. Dans le simple «ne pas pouvoir» réside pour eux le «ne pas être autorisés» tout à fait naturel, qui se manifeste toujours auto activement et qui, de ce fait précisément, agit aussi de manière insurmontable.

Le perfectionnement réside dans le fait que le rayonnement de l’esprit devient toujours plus lumineux, ce qui se manifeste dans la même mesure par une force d’action accrue.

L’accroissement de la brillance de l’esprit naît à son tour de l’épuration et de la purification de l’âme, lorsque, dans son vouloir pour le bien, elle aspire vers le Haut. L’un se développe toujours à partir de l’autre, en une logique rigoureuse.

Si vous vous préoccupez sérieusement et exclusivement du bien, alors tout le reste suit de lui-même. Ce n’est donc pas si difficile. Mais vous, par votre vouloir, vous ne faites de nouveau que viser loin au-delà et ainsi, vous vous rendez d’emblée ce qu’il y a de plus simple non seulement très difficile, mais même très souvent, impossible.

Songez que dans le perfectionnement croissant, même le rayonnement le plus intense de votre esprit ne pourra jamais modifier son genre, mais seulement son état!

C’est pourquoi il n’est jamais possible de franchir le cadre de la limite de la conscience humaine, parce que ces limites sont déterminées par le genre et non par l’état. Mais, pour lui-même, cet état construit encore tout spécialement, à l’intérieur du grand cadre de ce genre, de petites frontières partielles qui peuvent aussi être franchies lors de la modification de l’état.

Ce sont des étendues gigantesques qui résident dans ce cadre, des mondes qui, spirituellement, s’étendent pour vous à perte de vue et où, pour toute l’Éternité, vous pouvez séjourner et œuvrer sans fin.

Si vous vous occupez de cela minutieusement et aussi à fond, alors vous serez heureux!

Dans Mon Message Je vous ai donné à connaître précisément à quoi vous êtes rattachés et ce qui est relié à vous, comment vous pouvez agir par vos pensées et vos actions et ce qu’ainsi vous devez atteindre.

Mais, au lieu de vous consacrer avec tout votre sérieux et dans le sens exact à ce qui vous est ainsi offert et de tenir enfin le poste que l’individu doit assumer dans cette Création, toutes vos pensées, vos questions et aussi vos désirs vont toujours bien au-delà, vers des régions que l’esprit humain ne peut jamais atteindre consciemment.

De ce fait, il ne lui est pas possible d’en concevoir réellement quelque chose. La totalité du tissage, des rayonnements, des aspirations, bref, l’existence entière en ces régions demeurera pour l’être humain, éternellement incompréhensible et très éloignée. C’est pourquoi se creuser la tête à ce sujet ne peut lui être d’aucun profit. Il ne fait que gaspiller le temps et la force qui lui sont offerts pour sa propre et indispensable évolution et, finalement, il devra disparaître en tant qu’être inutilisable.

Activez-vous donc enfin de toutes vos forces dans le domaine que le Créateur vous a donné, afin de le conduire à sa beauté la plus pure pour en faire un jardin de Dieu semblable au Paradis, un jardin qui soit pareil à une prière de remerciement devenue forme, d’où montera l’allégresse jusqu’aux Marches du Trône de Dieu afin de louer, dans l’humilité et par l’action, le Créateur de toutes choses pour ses Grâces abondantes!

Êtres humains, comme vous êtes petits, et pourtant démesurément prétentieux et suffisants! Si seulement vous vouliez vous mouvoir un peu de la juste manière, de façon à vibrer en une harmonie sereine avec les Lois Originelles de la Création et non agir uniquement en faisant obstacle, comme vous l’avez fait jusqu’à présent du fait de votre ignorance, alors la plus riche bénédiction jaillirait partout où vous poseriez la main, quel que soit ce que vous vous efforcez d’entreprendre!

Il ne pourrait nullement en être autrement et, avec la même inébranlable certitude avec laquelle vous glissez vers la décadence depuis longtemps déjà, vous vous verriez élevés vers les Hauteurs par la même Force qui vous conduit vers l’abondance spirituelle et à l’absence de soucis terrestres.

Cependant, vous devez d’abord connaître votre Patrie dans la Création et aussi, en elle, tout ce qui vous aide et vous fait progresser. Vous devez savoir comment vous-mêmes devez y cheminer et y agir, avant que puisse commencer l’épanouissement.

Essayez donc d’abord de vous insérer terrestrement d’une manière juste dans les vibrations des Lois Divines que jamais vous ne pouvez contourner sans vous nuire grandement à vous-mêmes et à votre entourage, et faites que vos lois s’appuient sur Elles, qu’elles en découlent, alors vous aurez bien vite la paix et le bonheur qui favorisent l’édification que vous désirez tant; car sans cela tout effort est complètement vain et même le grand pouvoir de l’intellect le mieux exercé est inutile et apporte l’échec.

C’est sur vous que cela repose, sur vous seul, sur chacun en particulier et non, ainsi que vous cherchez si volontiers à vous illusionner, toujours sur l’autre. Commencez donc d’abord sur vous, mais cela vous ne le voulez pas! Car vous vous imaginez être trop au-dessus de cela ou bien son commencement vous paraît trop petit et secondaire.

En réalité cependant, c’est seulement la paresse de votre esprit qui est capable de vous en écarter et qui vous a déjà tous asservis depuis des millénaires. Votre intellect, qui a ligoté vos facultés spirituelles, ne peut plus vous aider à présent, alors qu’il s’agit de se courber maintenant devant la pure Force de Dieu ou de disparaître.

Vous devez déjà rendre votre esprit vif, le réveiller en vous, pour reconnaître la Volonté de Dieu et entendre ce qu’Elle exige de vous car c’est à Elle seule que l’être humain est soumis depuis l’origine et à nulle autre; c’est à Elle qu’il doit maintenant rendre compte au sujet de tout ce qu’il a fait dans la partie de la Création qui lui fut prêtée comme patrie.

Et votre funeste penchant à ne toujours vouloir atteindre que ce qui est plus élevé, à aspirer à ce qui vous est étranger, au lieu de vous réjouir de votre entourage, ce penchant, comme l’un de vos maux les plus graves, se dressera et témoignera contre vous. Ce mal est né de la paresse de votre esprit, lequel ne doit pas être confondu avec l’intellect; car l’intellect n’est pas l’esprit!

Or, vous avez toujours agi ainsi sur terre. Au lieu d’embellir votre entourage de toute votre force et de votre joie pour qu’il soit toujours plus beau, au lieu de le rendre plus parfait et de le pousser jusqu’à son plein épanouissement, vous voulez en sortir, parce que cela vous semble plus commode et vous promet un succès plus rapide. Vous voulez vous en libérer afin de trouver l’amélioration souhaitée étant donné que vous attendez de tout ce qui vous est étranger à la fois amélioration et embellissement!

Essayez donc d’abord de valoriser d’une manière juste ce qui vous a été donné! Vous y trouverez alors miracle sur miracle.

Mais pour valoriser quelque chose d’une manière juste, on doit d’abord aussi le connaître à fond. Et cela vous fait complètement défaut. Vous avez toujours été trop paresseux pour reconnaître la Volonté de votre Dieu qui Se manifeste dans la Création clairement et distinctement.

Je dois sans cesse toucher à la vieille plaie que vous portez en vous, êtres humains, plaie dont J’ai déjà souvent arraché tous les voiles que, cependant, vous cherchez sans cesse à remettre avec soin. Cette plaie qui constitue l’origine de tout le mal, dont il vous faut à présent souffrir jusqu’à ce que vous vous en libériez ou que vous vous effondriez complètement, n’est et ne demeure que la paresse volontaire de votre esprit!

Beaucoup parmi ces êtres humains de la terre ne seront plus capables de se libérer de la mortelle étreinte du mal; car, trop longtemps, ils ont négligé de se ressaisir dans ce but.

Il est naturel que la sagacité de l’intellect cherche à dissimuler toute somnolence de l’esprit, parce qu’avec l’éveil de votre esprit, aussi la domination de l’intellect trouve aussi une fin rapide.

Seule la paresse d’esprit prend trop peu en considération ce qui est donné, elle ne prend pas la peine de découvrir sa beauté et de le perfectionner continuellement, mais elle s’imagine ne trouver une amélioration que dans le changement, elle cherche le bonheur dans tout ce qui lui paraît étranger.

L’être humain ne réfléchit pas que le changement conditionne d’abord le déracinement et place ce déraciné sur un terrain étranger dont il ne sait encore que faire, commettant ainsi très facilement de grosses erreurs qui apportent des conséquences graves insoupçonnées. Celui qui base son espérance sur des changements, qui ne sait rien entreprendre de juste avec ce qui lui est offert, à celui-là manque le vouloir sérieux de même que le savoir-faire, il se place d’emblée sur le terrain mouvant d’un aventurier!

Reconnaissez-vous donc vous-mêmes d’abord correctement et utilisez ce que Dieu met à votre disposition, utilisez-le de telle manière que cela soit aussi capable de s’épanouir: alors la terre et tout ce plan de la Création qui fut laissé à l’esprit humain pour son activité, seront et deviendront un Paradis où ne résident que la joie et la paix;  car la Loi de la Création travaille alors pour vous, avec la même sûreté que celle qu’elle doit à présent déployer contre votre action; et cette Loi est immuable, plus forte que la volonté humaine, car elle repose dans le rayon de la Lumière Originelle!

L’heure n’est plus éloignée où les êtres humains devront reconnaître qu’il ne sera pas difficile de vivre autrement que jusqu’ici, de parvenir à vivre en paix avec le prochain! L’être humain deviendra lucide, parce que toute possibilité d’agir et de penser de façon fausse, ainsi qu’il l’a fait jusqu’à présent, lui sera désormais retirée par Dieu.

Il lui faudra reconnaître, rempli de honte, à quel point il s’est comporté de façon ridicule dans son agitation pour des occupations sans importance pour la vie véritable et combien il fut dangereux pour toute la partie de la Création qui lui avait été confiée par grâce, pour son usage et pour sa joie.

À l’avenir, il ne vivra que pour la joie de son prochain et réciproquement, et il cessera d’envier ce qu’il ne possède pas encore. La faculté s’éveillera en lui de porter la beauté de son entourage à sa plus magnifique floraison, de le façonner tout entier selon son genre propre, aussitôt qu’il placera celui-ci dans l’immense vibration bénéfique des simples Lois Originelles de la Création, que J’ai pu lui enseigner par le Message grâce à l’Amour de Dieu, lequel porte cette fois secours par le châtiment, afin de sauver ceux qui sont encore de bon vouloir et humbles en esprit!

Si vous voulez construire, alors clarifiez d’abord votre esprit et rendez-le fort et pur. Clarifiez-le, c’est-à-dire faites-le parvenir à la maturité! La Création se trouve déjà à l’époque de la récolte, et avec elle aussi l’être humain en tant que créature.

Mais il y demeura en arrière en raison de son vouloir faux et obstiné; il se plaça lui-même à l’écart de toute vibration voulue par la Lumière, et devra être expulsé du mouvement cyclique de la Création, mouvement déjà renforcé et plus joyeux, parce qu’avec son immaturité il ne peut pas s’y maintenir.

La voix du peuple parle très justement d’un esprit clarifié! Un esprit mûr ou clarifié est très facile à reconnaître, car il se tient dans la Lumière et évite toutes ténèbres. Il répand aussi la paix autour de lui par sa manière d’être.

Alors il n’y aura plus de colère mais une calme objectivité dans le grand élan du joyeux labeur, ou encore une fraîche sévérité qui, avec amabilité, mettra clairement en lumière les faiblesses de ceux qui ne peuvent pas encore être devenus forts en esprit mais sont encore soumis à la fermentation qui doit amener l’épuration et la clarification ou… la perdition.

Sursauter de colère, seules les ténèbres peuvent le faire, jamais la Lumière, qui manifeste toujours une fraîche pureté et une paisible pondération dans la Force consciente du haut savoir.

Donc lorsqu’un être humain peut encore avoir des sursauts de colère, c’est que là des faiblesses doivent encore être extirpées; un tel esprit peut encore succomber aux attaques des ténèbres ou leur servir d’instrument. Il n’est pas encore «clarifié» , pas assez purifié.

Ainsi en va-t-il de toutes les faiblesses que vous portez en vous et dont, apparemment vous ne pouvez absolument pas vous détacher, ou alors seulement au prix d’immenses difficultés.

En réalité ce ne devrait pas être difficile pour peu que vous consentiez enfin à user raisonnablement de ce que Dieu vous a donné et à utiliser d’une manière juste ce que vous avez déjà en mains, et que vous vous insériez dans la vibration des Lois dont vous avez déjà pu acquérir la connaissance grâce à Mon Message. C’est alors d’une facilité enfantine dans le véritable sens du mot.

Renoncez surtout à vous préoccuper de questions qui dépassent le plan qui vous est assigné et apprenez d’abord à reconnaître à fond tout ce qui est en vous-mêmes et autour de vous, alors l’ascension suivra d’elle-même, car vous serez auto-activement élevés par les effets de votre action.

Soyez simples dans la pensée et dans l’action; car dans la simplicité résident aussi bien la grandeur que la force!

De cette façon vous ne reculez pas, mais vous allez au contraire de l’avant et vous élevez un solide édifice pour une existence nouvelle, un édifice où chaque être humain se retrouve parce qu’il n’est plus embrouillé ni compliqué, mais limpide et clair pouvant être embrassé du regard! En un mot: sain! naturel!

Développez-vous en qualité de véritables êtres humains, intérieurement droits et vous obtiendrez ainsi immédiatement la liaison intime avec la Création entière, ce qui vous fera progresser en tout ce qui vous est utile et dont vous avez besoin pour l’ascension. Par aucun autre chemin vous ne pourrez y parvenir!

Alors tout ce dont vous avez besoin affluera vers vous à profusion et vous comblant de joie et de paix, mais pas avant, en aucun cas, même si vous vous y efforciez à l’extrême; car le temps est venu maintenant où l’être humain de la terre doit s’ouvrir à la Parole de Dieu, ce qui équivaut à s’insérer dans les Lois existantes de la Sainte Volonté de Dieu, Lois qui entretiennent la Création et la font progresser!

Il n’y a pour toute l’humanité aucun autre chemin, ni aucun autre secours! Elle doit reconnaître et s’insérer, ou disparaître; car le Jugement est là! Aucun être humain ne peut plus désormais, dans la détresse qui arrive, encore conseiller ou secourir, mais seulement Dieu!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact