Résonances du Message du Graal 2

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Español
Português
Русский
Česky
Livre contenant


12. Les plans Spirituels III

Créés Originels! Le mot vous est devenu familier, toutefois vous ne pouvez rien vous représenter par là ou ce que vous en pensez ne peut jamais correspondre à ce dont il s’agit à proprement parler.

C’est pourquoi Je veux vous en rendre la compréhension plus accessible, afin que vous puissiez devenir initiés en ce domaine, pour autant que cela soit possible à un être humain.

Si Je veux vous décrire le Royaume des Créés-Originels, Je dois, encore une fois, commencer par Parzival, à partir duquel la Création originelle est née.

Le principal, au sujet de Parzival, vous le savez déjà. Vous savez d’où Il vient et qui Il est. Je résume cela le mieux en vous répétant encore une fois quelques Paroles qu’Il vient récemment de donner en images à un esprit humain, qui a eu la grâce de recevoir des visions qui sont normalement cachées aux yeux des êtres humains.

Dans une image de ce genre, Parzival a ainsi parlé:

«La Sage Volonté de l’Omnipère Est! En Lui de toute éternité, Je suis né de Lui. Sage et Tout-Éternel comme Lui, Je suis en Lui et issu de Lui et Je répands Sa Force, effectuant Son vouloir.

Je suis Parzival, le réceptacle en lequel est ancré le feu de Dieu le Père dans le Pur-Spirituel et qui, créant à partir de ce feu, donne forme en tant que Son Saint-Esprit. Je suis et vis, et tout est éternel accomplissement, agissant et créant simultanément. Ainsi se forme, à partir de la Volonté et de la Parole, la Loi de la Création!»

Ces paroles sont si claires, si nettes, qu’il ne peut guère en résulter de fausse interprétation. Je veux tout de même revenir sur quelques points qui vous renouvelleront l’explication de ce qui vous est déjà connu.

Les Paroles commencent ainsi: «La Sage Volonté de l’Omnipère Est! De toute éternité en Lui, Je suis né de Lui.»

Par le Message du Graal, vous avez appris il y a des années: la Volonté de Dieu le Père est Imanuel!

Lorsque, maintenant, au cours de la vision, Parzival dit: «De toute éternité en Lui, Je suis né de Lui !» Il explique ainsi qu’Il était, depuis l’éternité dans la Volonté, donc en Imanuel, et qu’Il est né d’Imanuel et qu’Il est donc une partie de Lui.

Depuis longtemps, il est distinctement écrit dans le Message: «Parzival est une partie issue de Imanuel lequel, ainsi, agit en Parzival dans la Création. Imanuel et Parzival sont inséparables: car Ils sont Un!»

En réalité, cela dit exactement la même chose, seulement avec d’autres mots. J’ai déjà expliqué dans le Message que le Fils de l’Homme Imanuel, qui est la Volonté de Dieu le Père devenue personnellement agissante, est connu aussi sous le nom d’Esprit de Dieu, donc d’Esprit Saint. Il est ainsi simultanément la Justice exécutante de Dieu, le Glaive de Dieu!

Le Fils de Dieu Jésus est l’Amour personnifié de Dieu le Père, Amour qui est et demeurera éternellement Un avec la Justice de Dieu, de même qu’Il est aussi Un avec Dieu le Père.

Éternellement inséparables, se tenant l’Un dans l’Autre et cependant agissant temporairement séparés, telle est la Tri-Unité de Dieu que vous connaissez, dont vous ne pouviez encore jamais vous faire une juste image, dans votre capacité de représentation. Telle est la Divinité-trinitaire dans l’inabordable inessentialité! Le centre de toute Force et de tout être d’éternité en éternité.

Et à ce noyau de Lumière inessentiel de la Divinité tri-unitaire s’adjoint, insaisissable pour tout ce qui est créé, le plan de l’immédiate irradiation de Force de Dieu, la sphère qui, d’éternité en éternité, vit dans l’irrépressible irradiation de Force de Dieu. Il en fut toujours ainsi.

Et lorsque la Création dut ensuite naître de la Volonté de Dieu le Père, tout ne put se développer qu’en suivant l’indispensable cours de l’action, ou de l’événement que vous êtes aujourd’hui capables de vous représenter logiquement, grâce au Message.

La Création devait naître par la Volonté créatrice de Dieu le Père! La Volonté créatrice de Dieu le Père en tant que telle est depuis l’éternité le Fils de Dieu Imanuel, qui est personnel quand Il crée, et pourtant se tenant et demeurant entièrement dans le Père; et le Père est en Lui dans son action créatrice.

Je crois qu’ainsi beaucoup de choses vous deviendront de plus en plus compréhensibles.

De même que la Volonté créatrice Imanuel est personnelle, de même l’Amour aussi devint-Il aussi, dans l’action, personnel dans le Fils-Dieu Jésus.

Tous deux, en tant que parties du Père, sont Un avec Lui et le Père est en Eux. Depuis l’éternité, pour toute l’éternité.

Jésus est l’Amour Divin, Imanuel est la Volonté Divine! Dans Son Nom vibre donc la Création entière, oui, Il est la Création! Tout ce qui se passe en elle, tout ce qui s’y accomplit, est inscrit dans le Nom qui porte la Création, depuis l’événement le plus petit jusqu’au plus grand! Il n’est rien qui ne vienne de ce Nom et ne doive nécessairement s’y accomplir.

Vous ne soupçonnez pas, vous les êtres humains, la grandeur qui y réside; car ce Nom est la Loi vivante dans son origine et dans son accomplissement. Il porte l’Univers avec tout ce qu’il contient.

Dans ce Nom repose le destin de chaque individu, car vous devez vous juger par Lui, vous êtes tous, en effet, solidement ancrés en Lui.

Et le Nom Est! Il est vivant et personnel, car le Nom et Son Porteur sont indissociablement Un. Le Porteur est le Nom vivant, est la Volonté de Dieu Elle-même.

L’oeuvre de la Création devait échoir à la Volonté créatrice, donc au Fils de Dieu Imanuel qui est la Volonté créatrice en Dieu!

Et puisque la Création ne pouvait résulter que de l’irradiation de la partie créatrice de Dieu, Imanuel, et qu’elle devait avoir lieu en dehors de la radiation directe de la Tri-Unité de Dieu, rayonnement irrépressible existant de toute éternité, il s’avéra nécessaire de placer au-delà de la limite du rayonnement direct de la Tri-Unité divine une petite partie de la Volonté créatrice de Dieu. Une partie qui demeure éternellement unie à la Volonté créatrice dans l’inessentialité, mais qui, demeurant à l’extérieur de la sphère divine, agisse cependant pour Elle-même, afin que, grâce à son irradiation, la Création puisse se former et se maintenir.

Or, cette petite partie de la Volonté créatrice de Dieu, du Fils de Dieu Imanuel, qui fut placé en dehors afin que la Création puisse se former et aussi se maintenir à partir de son rayonnement, cette petite partie, c’est Parzival!

Son noyau inessentiel issu d’Imanuel prit forme grâce à la Reine Originelle Élisabeth, il reçut donc une enveloppe qui Lui servit d’ancre afin de pouvoir demeurer à l’extérieur de la sphère divine! Et cette enveloppe, cette forme, est le réceptacle sacré en lequel est ancré Imanuel et à partir duquel Il agit. 

Avec cette forme, avec cette enveloppe, la petite partie de Imanuel en dehors de la sphère divine devint aussi personnelle, mais elle demeure indissociablement reliée avec Imanuel et, par là, elle reste aussi étroitement reliée avec Dieu le Père; Lui qu’elle peut aussi, en tant que partie de Imanuel, nommer Père et elle est autorisé à se désigner comme Fils de Dieu; car Parzival et Imanuel sont Un, comme Imanuel est Un avec Dieu le Père!

C’est en Abdruschin qu’en son temps Parzival fut une première et une deuxième fois sur la terre, lequel est aujourd’hui, grâce à ces explications, sûrement encore un peu plus proche de votre compréhension, tandis qu’à l’heure de l’accomplissement, Imanuel en tant que tel prit possession de l’enveloppe terrestre de Parzival, après une pénible purification de cette enveloppe.

Ce n’est qu’alors que toute la Force de la Tri-Unité de Dieu pouvait descendre dans l’enveloppe, afin d’accomplir, par grâces envers les êtres humains, la plus grande de toutes les promesses divines!

C’est ainsi que se déroule, encore une fois, devant votre esprit, un événement incommensurable, en tant que base pour la compréhension au sujet de Parzival!

Il est infiniment pénible d’en donner une image claire pour la compréhension terrestre et Je ne dois pas craindre de multiplier le nombre des exposés si Je veux y parvenir.

C’est pourquoi, dès le premier exposé, J’ai clairement prévenu que ces explications, à l’exclusion de tous les autres, ne peuvent être que pour les êtres humains qui ont déjà pu amener le Message en eux-mêmes à une complète expérience vécue! Ceux-là seuls sont capables de Me suivre, s’ils s’en donnent la peine de toutes leurs forces, sans arrêt, jusqu’à ce qu’ils aient pu saisir ces explications; car Je les résume, de sorte qu’elles soient accessibles à votre esprit.

Mais surtout vous ne devez pas interpréter l’expression «Fils» à la façon humaine, non pas tel qu’est un fils dans une famille terrestre.

«Fils» signifie, pour le divin, une «partie» , une partie du Père agissant à part pour Elle-même. Fils et Père sont parfaitement Un et à jamais inséparables!

Ne le pensez donc pas à la manière humaine, car cela devrait obligatoirement produire une image totalement fausse! Cela vous conduirait à des erreurs qui vous déconnecteraient complètement du réel et qui, déjà par ce seul fait, ne vous permettraient jamais de vous approcher de la Vérité!

Peut-être devrait-on mieux dire: tout est uniquement Dieu le Père, Il agit de façon triple, en tant qu’Un!

Cette image se rapproche vraisemblablement davantage de votre compréhension. Et, considérée depuis l’origine, cette description est aussi plus juste; car il n’y a qu’un Dieu! Ce que fait Dieu le Fils, Il le fait à partir du Père, dans le Père, pour le Père! Sans le Père, Il ne serait rien; car Il est une partie du Père et le Père Lui-même est en Lui et agit en Lui.

À ce sujet, nous pouvons peut-être nous rapprocher davantage de la compréhension terrestre si vous vous représentez ceci: le Père agit non pas à partir du Fils, donc non pas à travers Lui, mais en Lui! Là réside ce qui, pour la conception humaine, est un mystère et sans doute, malgré toute Ma peine, demeurera aussi toujours un mystère; car il n’est pas possible de le décrire avec des mots terrestres. Les mots ne sont finalement que des mots, strictement limités, ils ne peuvent pas retransmettre ce qui est mouvant, ce qui est vivant dans la Vérité et ce qui réside dans tout ce qui concerne Dieu et le divin.

Ce qui est pour Dieu ne peut jamais être pour l’être humain. Le fils, dans une famille humaine, existe pour lui-même et le père existe pour lui-même; ils sont et demeurent deux, ils peuvent tout au plus avoir une unité d’action, mais jamais être un. Pour l’expression Dieu le Fils, c’est différent! Précisément le contraire! Dieu le Père et Dieu le Fils sont Un et ne peuvent être considérés comme deux que dans l’action, de même que les deux Fils de Dieu, Imanuel et Jésus sont Un dans le Père et ne sont deux que dans l’action, dans le genre de leur action.

Ainsi ai-je essayé de vous expliquer encore une fois l’origine de Parzival qui est en Dieu à travers Imanuel et, de ce fait, Dieu est en Lui.

Maintenant, Je vais aussi essayer de vous Le montrer Lui-même en image, en tant que Personne, tel qu’Il est. Et ensuite, dans Son action.

Il va vous être difficile de vous représenter que le Château-Fort lumineux aussi, qui L’entoure en Le protégeant, dans le Pur-Spirituel, dans la Création originelle, devait surgir de Son irradiation. C’est le Château qu’il faut concevoir comme une annexe de ce Château qui, de toute éternité, se trouve à la limite de la sphère divine dans Lequel les Plus-Anciens, les Éternels, ont leur patrie et leur lieu d’action dans le Divin. Dans le Divin, donc dans l’irradiation directe de Dieu, non pas en Dieu Lui-même!

Dans le cycle de mes explications Je n’inclus pas le Château-Fort dans le Divin, car l’humanité n’a rien à voir avec lui, mais Je ne parle toujours que du Château dans le Pur-Spirituel,lequel est le sommet et le point de départ de la Création entière.

Le Château-Fort dans le Pur-Spirituel de la Création originelle peut être considéré comme une annexe du Château dans le Divin. À son extrémité la plus élevée se trouvent la Grille d’Or et le Rideau infranchissable pour les Créés-Originels, formant la limite.

À cette limite, représentez-vous Parzival comme le Premier et le plus élevé dans la Création entière, laquelle est issue de Lui. Imaginez-le dans une salle à colonnes qui s’est dressée autour de Lui par le vouloir le plus fidèle et le plus pur de tous les Créés-Originels, ainsi que par leur amour pour la Lumière!

Les premiers Créés-Originels, les plus élevés de la Création originelle, ne purent se détacher et devenir conscients que dans et par l’irradiation créatrice de Parzival, à l’extérieur de la limite de la sphère divine, donc en dehors de l’irradiation directe de la Tri-Unité de Dieu!

Je répète ces expressions et désignations très souvent, afin qu’elles s’impriment en vous comme des notions solidement établies!

Donc Parzival se tient là, en tant que le Premier. Il est sorti de la sphère divine! De Son irradiation se détachèrent d’abord, en devenant conscients, les Créés-Originels les plus élevés; et leur amour et leur fidélité envers la Lumière, envers Parzival, prirent forme, de par le vouloir, en cette Salle magnifique, en Temple, en Château.

Cependant, cette formation et ce tissage vivants, Je ne veux aujourd’hui que les mentionner en passant, de manière fugitive. J’en donnerai peut-être plus tard des explications encore plus détaillées. À présent, ils ne doivent être que mentionnés dans le tableau complet que Je veux vous donner.

Parzival Lui-même n’est pour vous que Lumière ondoyante. Son noyau inessentiel issu de Imanuel, laisse tout le reste bien loin dans l’ombre, si tant est qu’il soit possible de parler d’ombre dans le Château-Fort lumineux. Ceci n’est donc qu’une image, car d’ombre, à proprement parler, il n’y en a absolument aucune trace.

Mais pour l’oeil des Pur-Spirituels, les Créés-Originels, apparaît la forme, la forme pure-spirituelle du Fils de Lumière, transpénétrée par l’aveuglant rayonnement de Son noyau inessentiel.

Que dois-Je maintenant vous dire au sujet de ce qui ne peut absolument pas être délimité avec des mots terrestres?

Une tête éblouissante à la forme la plus parfaite, enveloppée de mouvement éternel de la Lumière Vivante, une tête qui fait perdre conscience et terrasse tout créé qui la contemple. Le corps entouré d’une enveloppe rayonnante, qui produit l’effet d’une souple cuirasse d’écailles, et au-dessus de Sa tête les ailes protectrices de la Colombe déployées… ainsi pouvez-vous vous Le représenter, Puissant, Impérieux, Invincible, Inaccessible, la Force de Dieu personnifiée, le flamboiement de Dieu devenu forme: Parzival, le Fils de Lumière dans le Pur-Spirituel, se tenant à la pointe de la Création! Le Pur Portail qui s’est ouvert à partir du Divin vers la Création et qui conduit de Dieu vers l’être humain!

D’après son sens, le nom Parzival veut dire, entre autres: de Dieu vers l’humain! Il est donc le Portail ou le Pont qui conduit de Dieu vers l’être humain. Il n’est pas le Simple au coeur pur mais le Pur Portail de la vie vers la Création!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact