Résonances du Message du Graal 2

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Português
Русский
Česky
Livre contenant


15. Les plans Spirituels V

J’ai mentionné le premier cercle des Créés-Originels autour de Parzival, c’est-à-dire Je ne l’ai pas encore expliqué, mais seulement signalé.

Avant d’aller plus loin, Je dois encore vous décrire maintes choses de façon plus détaillée, sinon il vous manquerait une partie du cycle de la grande vibration et vous ne pourriez le laisser devenir vivant en vous. Il faut que tout soit sans lacune, même si cela ne peut vous être donné qu’en images. Pour cette raison, nous ne pouvons donc progresser que très lentement.

C’est pourquoi il faut encore une fois nous arrêter auprès des premiers Créés-Originels que J’ai mentionnés dans le dernier exposé. Ce sont les plus puissantes colonnes pour et dans les créations.

Et, de nouveau, Je dois remonter jusque dans la plus grande proximité de Dieu, pour autant qu’il soit possible de parler ici de proximité; car il n’existe rien que l’on puisse dire se trouver dans la proximité de Dieu, si on évalue la proximité selon les conceptions terrestres.

Même le plus grand éloignement existant pour les notions humaines ne suffit pas encore pour donner une image approximative de cet éloignement que l’on veut désigner comme la plus grande proximité de Dieu. Il est infiniment plus grand encore; car ce que l’on peut désigner comme la proximité proprement dite de Dieu est une mer de flammes bouillonnante, encore sans aucune possibilité de formation.

Je ne prends en considération que l’expression pour désigner la «proximité» , pas la notion. Dans cette proximité, sur les Marches du Trône qui sont des plans entiers, se trouvent les quatre Animaux dans leur genre tout particulier de vibrations.

La Reine Originelle Élisabeth ne peut être située sur aucun de ces degrés, car Elle est tout à fait à part, et par Elle le Lys Pur.

Les Archanges sont, à leur tour, d’un genre différent des irradiations directes de Dieu que sont les quatre Animaux. Les genres se séparent au cours de leur formation. On peut aussi dire: la formation est la séparation, car c’est là un événement auto-actif, vivant.

Mais nous allons aujourd’hui parler uniquement des quatre Animaux. Ces Animaux portent en eux les conditions nécessaires pour la Création! Ils recèlent donc, rassemblées en eux, toutes les radiations nécessaires aux créations, pour qu’elles prennent forme, se façonnent.

C’est pourquoi repose déjà dans ces Animaux le fondement de la Création. Quatre Animaux qui forment un carré sur les Marches du Trône de Dieu et qui boivent, qui accueillent en eux toutes les irradiations créatrices de Dieu. Cela signifie qu’ils ne forment pas seulement un carré, mais qu’ils sont le carré de la Création, ou le carré du futur cercle de la Création.

Je ne veux pas m’y attarder trop longuement, mais seulement effleurer rapidement ce qui est aujourd’hui encore essentiel pour nous afin d’expliquer le rapport entre le carré des Animaux et la Création.

Le carré des Animaux ou, mieux dit, des «entités» , recèle donc tout ce dont les créations ont besoin et, en vue de cela, il est le premier lieu de rassemblement issu des radiations du Trigone de Dieu, de la Tri-Unité de Dieu, qui se trouve au-dessus de lui.

À travers la Reine Originelle passent des radiations toutes différentes, comme d’autres encore à travers tous les Archanges.

Seul ce carré des quatre entités est en relation directe, à partir d’en haut, avec le cercle ultérieur de la Création, il est relié avec lui. Tous les autres êtres qui ont pour patrie la Sphère de l’irradiation divine et qui, de ce fait, étaient et sont éternels, se penchent vers tout ce qui est créé uniquement pour aider, élever et faire progresser dans la vibration de l’Amour Divin qui, pour eux, est tout à fait évident. Toutefois, ils ne sont pas fermement reliés à la Création. Relié à la Création, seul l’est le carré des quatre Animaux.

Dans cette fine nuance réside énormément! C’est pourquoi gravez-la tout spécialement en vous. Tant de choses devant lesquelles vous demeuriez jusqu’ici sans compréhension vont devenir plus claires pour vous.

Parmi les quatre entités ailées et initiées devant le Trône de Dieu: le Bélier, le Taureau, le Lion et l’Aigle, le Bélier est l’entité qui porte un visage humain;car le Bélier recèle en lui le spirituel de la Création à partir duquel les êtres humains se forment et évoluent dans la Création!

Ceci est aussi en rapport avec l’expression «Agneau de Dieu» et la plaie qu’il porte; car il porte sur lui, de façon toute naturelle, la plaie de la faillite et de la décadence des esprits humains dans la Création, puisqu’ils sont issus de lui, même si ce n’est pas directement, du moins indirectement. Le spirituel-humain dans la Création ne reflue pas harmonieusement vers le haut mais il est, au contraire, retenu dans les différentes matières, parce que trop de fautes s’accrochent à lui.

Ainsi J’élargis de nouveau pour vous le domaine du savoir d’un degré. Cela ne modifie en rien de ce que vous avez pu expérimenter jusqu’ici; tout cela subsiste encore malgré tout et vibre en plein accord avec le nouveau même si, au premier abord, il ne paraît pas en être ainsi pour plus d’une chose.

Maintenant, Je veux passer aux détails. Parzival franchit la limite de l’irradiation directe de la Tri-Unité de Dieu, donc la limite du Plan divin.

Ainsi Il porta l’irradiation de Son noyau inessentiel divin au dehors et, en tant qu’une petite partie issue d’Imanuel, Il rayonna alors à l’extérieur du Plan divin, dans le vide sans lumière, éclairant, réchauffant, mettant tout en mouvement et le maintenant en mouvement, en tant que Source de Vie.

À une distance appropriée se formèrent immédiatement, en un genre de liaison, les quatre premières colonnes des créations qui contiennent tout ce qui est nécessaire pour la Création. Elles n’ont pas pris la forme des entités qui se trouvent devant le Trône de Dieu, mais elles ont une forme humaine, il est vrai, d’une grandeur tout à fait invraisemblable.

Se tenant devant Parzival en qualité de Chevaliers du Graal, donc en tant que puissants veilleurs et fidèles gardiens du bien confié par Dieu en Parzival, réceptacle sacré de Sa partie inessentielle, ces quatre colonnes accomplissent simultanément les effets découlant des quatre entités se tenant sur les Marches du Trône!

Dans l’activité pour les créations, leurs genres sont les suivants:

1. Od-shi-mat-no-ke: la forme idéale du spirituel-humain, inaccessible à d’autres parce que parfaite! C’est pourquoi il apparaît sous l’aspect du souverain royal. Il porte en lui uniquement le genre du Bélier, il est donc le genre d’activité de celui-ci dans la Création originelle, on pourrait dire: le Bélier est ancré en lui.

2. Leilak: la forme idéale de la force virile et du courage viril. Il porte en lui une combinaison du genre du Bélier, d’où la forme du spirituel-humain, avec celle du Taureau.

3. Le Lion: la forme idéale de l’héroïsme et de la fidélité virile inébranlable. Il porte en lui la combinaison issue du Bélier et du Lion.

4. Mercure: le maître de toutes les puissances des éléments. Il porte en lui la combinaison issue du Bélier et de l’Aigle.

Les quatre Créés-Originels, indépendamment des autres genres qui se manifestent, doivent aussi être fondamentalement reliés avec le Bélier, parce qu’ils sont spirituels et conscients, ce qui est ancré dans le Bélier.

De même que les quatre entités sur les Marches du Trône sont les colonnes et les puissants gardiens dans le Divin, naturellement en dehors de la Divinité inessentielle Elle-même, de même les quatre Créés-Originels du premier cercle autour de Parzival sont-ils dans le Pur-spirituel, dans la Création originelle, les colonnes et les puissants gardiens dont l’activité en commun produit une liaison parfaite et irradie tout ce qui est indispensable à la Création.

L’animation de ces rayons vient du noyau de Lumière de Parzival, à partir de l’irradiation duquel ils ont pu prendre forme comme les premières et indispensables colonnes de base, qui sont simultanément les plus puissants gardiens du sanctuaire.

Il n’est pas facile de vous expliquer une telle grandeur et un tel mouvement, ni de le former pour vous en images fixes, alors que la réalité n’est pas fixe, mais demeure en un mouvement qui s’écoule constamment, un mouvement de réception des rayonnements, de transmission, d’attraction de nouveau et de reconduction à Parzival. Le tout sans interruption, simultanément. Cela seul, déjà, vous ne pourrez jamais vous le représenter.

Dans les quatre premiers Créés-Originels toutes les Forces de la Création affluant de Parzival sont donc réunies, reliées et renforcées par les radiations de mêmes genres des quatre Animaux; elles sont entretenues en un mouvement qui pousse ou propulse grâce à la Lumière Vivante en Parzival, et elles sont orientées par le vouloir des Créés-Originels.

De cette façon, vous pouvez peut-être vous représenter un processus qui, exprimé avec des paroles terrestres, s’approche le plus de la Vérité!

Retenez donc d'abord cela bien fermement et martelez-le en vous, tel que Je l'ai formé en paroles terrestres.

Ne faites pas de nouveau de bonds en pensées et ne vous demandez pas où est donc le féminin qui, d’après mes exposés antérieurs, doit toujours se tenir plus haut d’un demi-degré! Ne vous creusez pas la tête pour savoir où se trouvent Maria et Irmingard, qui ne peuvent tout de même pas se tenir plus bas que les Créés-Originels! Là encore, il n’y a pas de lacune, mais tout concorde exactement.

Les quatre Créés-Originels mentionnés sont d’abord les colonnes principales de la construction de la Création et c’est à partir d’eux que tout descend ou s’étend à des distances plus éloignées, selon les explications de la Création que Je vous ai déjà données; car ces quatre Créés-Originels portent réunies en eux toutes les forces de la Création, alors que tous les autres sont seulement des aides.

À ce sujet aussi je ne vous indique d’abord que la ligne droite vers le bas, qui conduit vers vous, esprits humains d’évolution, et Je laisse de côté toutes les ramifications sans y toucher ni les nommer; c’est le cas par exemple de Loherangrin, puisqu’il n’est pas le point de départ d’une radiation formatrice dont l’action dans la Création est déterminante. J’y reviendrai plus tard. Je donne d’abord les points d’appui de la structure de la Création!

Maria n’entre absolument pas en considération dans tout cela et Irmingard non plus. Descendant d’en haut, Elles sont bien ancrées dans les créations mais n’y sont pas fermement reliées. Ici réside une fois encore une grande différence.

Bien qu’elles y soient ancrées, Elles ne sont pas liées aux créations, mais totalement libres d’elles et de leurs courants. Grâce à ces ancrages, les courants de la Création peuvent bien les approcher de sorte qu’ils leur deviennent clairement reconnaissables, mais ils ne peuvent jamais pénétrer en Elles, parce qu’Il manque la liaison indispensable pour cela.

Maria et Irmingard agissent sans qu’il puisse être rétro-agi sur Elles! Elles agissent en secourant et élevant, fortifiant, purifiant, guérissant ou même en repoussant, mais Elles ne se lient pas à la Création par leurs rayonnements. Faites bien attention à cela!

Maria vint de l’inessentiel en tant qu’une partie de l’Amour de Dieu qu’est Jésus, et en tant qu’une partie d’Imanuel pour la liaison sacrée. Elle n’a rien à voir avec la féminité en tant que telle, mais Elle se tient, en tant que l’Amour de Dieu, face à l’humanité entière!

La féminité de la Création en tant que telle n’a à faire qu’avec Irmingard. Et celle-ci descendit du Plan divin jusqu’au Château du Graal de la Création originelle, et ce n’est que là qu’Elle pénétra dans un réceptacle pur-spirituel qui était déjà préparé pour Elle.

Ne tenons pas compte du fait qu’une Étincelle d’inessentialité fut déposée en Elle par un acte de la Volonté de Dieu afin que Imanuel puisse désormais agir dans l’ensemble la Création entière en tant que Triade. La Triade de l’inessentialité d’Imanuel dans la Création est: Parzival-Maria-Irmingard, donc: Justice, Amour et Pureté.

Dans Son inessentialité, en un dernier accomplissement des plus sacrés, Imanuel en tant que Fils de Dieu agit donc désormais et pour l’éternité dans la Création simultanément en Parzival, Maria et Irmingard, tandis qu’Il demeure malgré tout dans la Tri-Unité de Dieu en tant que la Sainte Volonté de Dieu.

C’est là un acte d’amour renouvelé que Dieu accomplit pour secourir et protéger plus fortement l’humanité qui subsistera au Jugement, afin que la Création ne puisse pas de nouveau souffrir de dommages dus aux faiblesses des esprits humains.

Ne vous embrouillez donc pas avec d’inutiles pensées. Je ne parle à présent que de la Création originelle issue de Parzival! Maria n’en fait pas partie et Irmingard non plus, mais Elles y agissent, de même que Parzival, selon leurs genres.

Après les quatre colonnes Créées-Originelles se trouve un deuxième cercle qui est un peu plus éloigné, disons selon la pensée terrestre, plus éloigné d’un demi-degré. Ce deuxième arc ou plan est rempli de l’activité de trois Créées-Originelles de genre féminin: Johanna, Cella, Josepha.

Maintenant, vous ne pouvez pas vous imaginer que ces Créées-Originelles se tiennent simplement là en arc, mais elles agissent au contraire, selon leurs genres particuliers dans de grands jardins ou plans qui se sont formés autour d’eux et à partir d’eux, avec beaucoup d’entités secourables et d’habitants de la Création originelle, lesquels, autour de chacun de ces guides Créés-Originels féminins et masculins, vibrent et agissent dans le même genre qu’eux.

C’est ainsi qu’à la suite de chacun des quatre premiers Créés-Originels se trouvent un grand nombre de Chevaliers, et que de nombreuses collaboratrices oeuvrent auprès des Créées-Originelles féminines.

Mais, pour l’instant, nous ne devons pas nous y arrêter, sinon le tableau que Je veux vous donner prendrait une étendue que vous ne pourriez plus saisir ni embrasser du regard.

Aujourd’hui, Je veux seulement mentionner rapidement dans quel genre vibre l’activité de ces trois Créées-Originelles féminines par leur rayonnement qui traverse la Création entière.

Pour chacune individuellement, il s’agit d’une action particulière et pourtant toute l’activité de ces trois êtres s’engrène tellement l’une dans l’autre qu’elle peut presque apparaître comme une seule. C’est à peine s’il est possible d’y reconnaître une limite. Purement féminine est leur activité, dont elles sont les personnifications idéales.

D’abord Johanna: son activité ne peut être saisie avec des mots précis, parce que la notion en serait aussitôt diminuée. C’est pourquoi Je veux seulement dire brièvement qu’elle concerne le foyer! Le rendre intime, attirant, harmonieux. Toutefois, il s’agit du foyer compris dans son sens large, et non dans celui d’une petite habitation humaine terrestre!

Celle-ci y est aussi incluse, car cette activité se répercute dans les grandes comme dans les petites choses, oui, jusqu’aux plus petites, mais ici il s’agit de la chose elle-même, non pas seulement d’une petite forme de celle-ci.

En fait aussi partie, par exemple, ce qui est ressenti comme une liaison bienheureuse au sol de la patrie, qui peut faire s’enflammer des peuples entiers dans l’enthousiasme le plus authentique, lorsqu’un ennemi cherche à y porter atteinte par avidité.

Je pourrais citer ainsi des milliers d’exemples et malgré tout vous n’y reconnaîtriez jamais pour autant la véritable grandeur qui réside en l’activité de Johanna, et que celle-ci cherche aussi à imprimer en chaque esprit humain, tel un legs sacré qui est capable de l’élever très haut et qui lui confère un solide appui. Et ce legs est donné en premier lieu à la féminité; c’est donc en elle que repose souvent le destin de tout un peuple.

L’activité de Cella n’est pas de genre moins délicat. Avec sollicitude elle implante dans le spirituel le respect silencieux devant la future maternité! Cela avec toute l’intangibilité et la majesté qui y résident. De la manière la plus sublime et avec la retenue la plus respectueuse qui s’impose en un tel voisinage pour tous ceux qui ont encore un esprit pur!

Josepha pose les fondements de ce qu’est le respect dû aux enveloppes, c’est-à-dire aux corps en tant que biens confiés par la grâce de Dieu, et qui sont à traiter en conséquence. Naturellement, il ne s’agit pas seulement des corps terrestres, mais de toutes les enveloppes dans la Création, qui sont en effet, toujours données en premier lieu pour soutenir l’évolution du noyau spirituel ou essentiel. En tant que telles elles doivent toujours être considérées avec pureté!

Les enveloppes malades aussi contribuent à l’évolution du noyau qui, avec une enveloppe plus saine, ne parviendrait peut-être pas à l’éveil aussi rapidement.

L’activité de Josepha est de même valeur que les autres et aussi de même importance sur les chemins de toutes les pérégrinations à travers la Création. Ces activités sont les conditions fondamentales pour une maturation normale voulue par Dieu de toutes les créatures dans les créations. Elles pénètrent tout, comme par des fils les plus fins, et se manifestent dans leurs effets sous des formes tout à fait variées, puisqu’elles demeurent mouvantes, inexprimées, non formées et reposent dans l’esprit. Tout cela pousse et propulse, mais ne peut être correctement saisi et parvenir à une réalisation bénéfique que par l’intuition.

Lorsque la faculté d’intuition est ensevelie par la domination de l’intellect, c’est alors aussi un gouffre qui est creusé entre vous et tous les êtres tissant dans la Création originelle s’activant au service de la Volonté de Dieu et il en résulte forcément, par là aussi, une perturbation dans l’indispensable vibration de la Création.

Les activités rayonnantes des trois Créées-Originelles, Johanna, Cella et Josepha sont une action commune, immense, fondamentale, s’engrenant l’une dans l’autre et demeurant néanmoins séparées.

Maintenant, avançons encore une fois, un demi-degré plus loin, ce qui naturellement signifie en réalité des distances à peine imaginables pour vous. Là, nous trouvons de nouveau une Créée-Originelle: Vasitha.

Elle est gardienne du portail à la sortie de la partie la plus élevée et la plus pure dans la Création originelle, au somment de laquelle s’élève, rayonnant dans la sublimité et la paix, le magnifique Château-Fort du Saint Graal.

Avec Vasitha et son entourage se clôt la partie la plus élevée de la Création originelle. Elle se tient à la porte et indique à tout être du spirituel obligé d’aller plus loin pour sa propre évolution, le chemin pour sortir par le pont qui, pareil à un gigantesque arc-en-ciel, surplombe des gouffres profonds vers ces régions qui ont besoin d’un plus grand refroidissement et un plus grand éloignement de la Lumière de Dieu, afin qu’il puisse devenir conscient de son existence personnelle, pour qu’il y prenne forme et s’y épanouisse jusqu’à sa pleine floraison.

Imposante, Vasitha se tient là et montre la direction avec sa lance, tandis que son regard perçant examine et pénètre tout ce qui n’est pas capable de demeurer dans la première partie de la Création originelle et qui doit alors passer devant elle. Sa parole indiquant la direction donne à tous la force et les accompagne fidèlement!

C’est ainsi que sortent ceux qui peuvent prendre forme en tant que Créés et, avec eux, ceux qui restent encore inertes dans le dernier précipité et qui doivent d’abord parcourir le chemin d’une lente évolution pour pouvoir devenir conscients de leur existence. Ils s’en vont loin, loin, très loin, avec en eux la nostalgie envers la Lumière de Dieu!

Pour terminer, faites-vous encore une fois un bref résumé de ce qui vient d’être dit:

Le chemin des radiations du Trigone de Dieu pour la Création et, naturellement aussi, pour les esprits humains, passe par le carré des quatre Animaux qui se trouvent sur les Marches du Trône et que jusqu’à présent vous ne connaissiez que de nom. Les quatre premiers Créés-Originels de la Création portent ces radiations des Animaux en eux, ils forment donc, pour le cycle de la Création, le carré dans le Pur-spirituel. Le cycle de la Création est alors propulsé et maintenu en mouvements perpétuels par la Force de la Lumière, laquelle, issue du noyau inessentiel de Parzival, agit de manière vivante.

Laissez ce tableau fondamental s’ancrer solidement en vous afin que Je puisse désormais lui ajouter image après image en l’élargissant, pour étendre votre savoir sans que votre regard ne se brouille. Vous y arriverez si vous le voulez!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact