Résonances du Message du Graal 2

de Abdrushin


1.LIVRE ◄ ► 2.LIVRE
Deutsch
English
Português
Русский
Česky
Livre contenant


20. La puissance de la langue

Combien la parole humaine, elle aussi, est importante et significative dans l’activité de cette Création, dans le royaume des plans de matière dense, cela Je l’ai déjà donné à connaître.

Cependant, l’être humain n’a pas saisi jusqu’à quel point l’influence formatrice pouvait s’étendre et combien la négligence pouvait agir de façon dévastatrice. Ce n’est pas seulement le mot individuel en soi qui agit sur votre entourage en l’influençant fortement et en le modelant, mais aussi la façon avec laquelle vous disposez et alignez les mots, la façon dont vous vous efforcez de les exprimer.

Donc, la manière de parler elle-même agit fortement sur votre entourage. Vous savez que tout vient de la Parole! Au commencement était la Parole! Cela, Je vous l’ai déjà indiqué. Et même si dans cette phrase il s’agissait de la Parole de Dieu, laquelle contient en Elle les saintes Forces créatrices originelles, il n’en est pas moins que dans la parole humaine aussi, qui est née en même temps que l’être humain lui-même, par la Parole de Dieu, il vibre une Force qui, même si elle n’est pas une Force créatrice, est cependant une certaine Force formatrice qui agit jusque sur la matière dense fine et de là, rétroactivement, dans la matière dense.

C’est pourquoi apprenez à observer plus soigneusement votre façon de parler! Disposez les mots de telle façon qu’ils vibrent de manière juste dans la Loi de la Création, donc qu’ils demeurent dans l’harmonie. Le rythme régulier de tout cycle de la Création doit résonner dans vos phrases, si vous voulez développer votre langage jusqu’à avoir cette puissance qui vous est ainsi donnée par Dieu!

Je veux vous aider à reconnaître le danger de la négligence, de sorte que vous puissiez accomplir fidèlement avec moi le commandement du Seigneur pour les Jours du Jugement et qui vous est déjà connu depuis longtemps par ces mots:«Tout doit devenir nouveau!»

Tout, pas seulement certaines choses! Et puisque seul le faux a besoin de devenir nouveau, ces paroles disent clairement et distinctement qu’à présent tout est faux sans exception; sinon, cela n’aurait pas besoin de devenir nouveau. Tout! Dans ce cas, ce n’est pas un mot à considérer comme un mot de tous les jours, mais c’est un commandement de Dieu qui doit être pris dans son plein sens, sans restrictions; car autrement il n’aurait pas été employé là.

Et c’est cela que jusqu’à présent vous n’avez pas voulu saisir de la juste manière, avec tout son sérieux, et auquel vous pensez encore beaucoup trop superficiellement. De cela souffre votre grand vouloir, sans exception, et cela seul vous retient de faire ce pas qui est absolument nécessaire, et sans lequel vous ne pourriez jamais accomplir ne serait-ce qu’une partie de la tâche terrestre qui arrive maintenant, sans lequel votre développement ne peut pas s’achever.

Ce pas si décisif pour tout, est: tout l’ancien, mais alors tout, est à laisser derrière vous et, en faisant cela, ne pas essayer d’en entraîner quelque chose dans le nouveau ou de le mêler au nouveau! Chaque tentative d’accueillir le nouveau et de le rendre vivant en vous est d’emblée sans issue et vaine, si vous voulez laisser encore adhérer à vous ne serait-ce qu’un grain de poussière de l’ancien.  Que ce soit dans vos conceptions ou vos capacités, dans ce que vous avez appris ou dans vos opinions. Le nouveau ne s’approche de vous que si tout l’ancien a été repoussé.

Vous insérer de toute votre force dans la vibration de ce nouveau, c’est votre devoir premier et le plus nécessaire! Vous allez demander ce qu’est le nouveau, en faisant remarquer que vous seriez volontaires pour vous insérer dans sa vibration, si seulement vous pouviez le reconnaître d’une manière juste!

Par contre Je vous dis: vous savez beaucoup de choses nouvelles, mais malgré cela vous vous cramponnez obstinément à l’ancien et, en de nombreux cas, vous ne tendez la main au nouveau qu’à contrecoeur! Ou bien, en l’exprimant avec plus de modération: vous vous approchez du nouveau avec une résistance intérieure. Je pourrais vous dire beaucoup, beaucoup de faits. Que ce soit l’esprit de famille sous la forme ancienne, que ce soit le penchant pour la mode que vous ne voulez pas laisser tomber entièrement sous aucun prétexte ou bien… En fait, c’est presque en tout que vous maintenez l’ancien relié au nouveau, même si vous manifestez le meilleur vouloir pour accueillir le nouveau.

Et ainsi qu’il en est ici, il en va encore pour des milliers de choses, qui sont considérées comme secondaires, et qui pourtant se révéleront décisives avec une acuité tout à fait insoupçonnée. C’est pourquoi ne considérez jamais quoi que ce soit comme trop insignifiant, cela pourrait vous causer, comme conséquence et de façon inattendue, les pires déceptions!

Cependant, que cet aspect extérieur ne soit dit qu’en passant, car il est toujours facile à modifier encore, même si à présent cela entrave en bien des cas l’essor de l’évolution joyeuse. Mais ce qui apporte des dommages réels, ce sont les vieux concepts qui, sous des milliers de formes, résident dans les êtres humains, et aussi encore en vous qui devez pourtant être les premiers à devenir nouveaux, parmi tous les êtres humains.

Et en cela vous reprenez toujours le faux chemin, le chemin qui ne peut jamais conduire au but!

Oui, vous savez beaucoup de choses nouvelles qui vous paraissent peut-être petites et qui ont malgré tout une importance incisive, mais dans ce nouveau vous cherchez toujours à réintroduire l’ancien vous abusant vous-mêmes d’une manière digne de pitié et vous excusant lamentablement vous-mêmes! Or, cela vous empêche de faire le plus important de tous les pas qui peuvent vous conduire au succès, le premier pas qui consiste à jeter courageusement l’ancien par-dessus bord, à détruire d’abord toutes les formes anciennes, sans pitié à l’égard de vous-mêmes, pour pouvoir ensuite accueillir le nouveau!

Vous ne parviendrez jamais à insérer ne serait-ce que la plus petite partie de quelque chose du nouveau dans l’une des formes anciennes, cela dans l’illusion de devenir ainsi nouveaux! Vous ne pouvez absolument pas reconnaître correctement le nouveau, encore bien moins le saisir, avant d’avoir d’abord laissé derrière vous tout l’ancien complètement détruit. C’est la condition fondamentale pour le renouvellement, valable pour chaque individu et c’est la condition fondamentale pour l’humanité entière.

C’est seulement après la totale destruction des vieux concepts, qui sont tous faux, que peut naître une réelle reconnaissance et compréhension du nouveau et du juste offerts par Dieu!

Précisément en ce domaine, il n’y a pas de transitions, pas de guidance progressive, mais il faut que se fasse une Nouvelle Édification dans la Toute Puissance de Dieu dans la Création, une renaissance complète; mais ce ne peut être une transformation à partir du faux, car ce qui est faux serait encore capable de croître de nouveau, telle une mauvaise herbe, avec une force nouvelle.

Saisissez donc d’abord cela comme étant le plus important pour vous et cherchez à l’accomplir intégralement, alors, mais pas avant, le nouveau pourra naître en vous-mêmes! Alors seulement, vous pourrez aussi le comprendre et ne courrez pas le risque de glisser de nouveau dans l’ancien.

Je veux essayer de vous aider car Je vois qu’il ne vous manque certes pas du grand vouloir ni du zèle pour accueillir en vous le nouveau, mais aussi que vous ne pouvez pas encore vous décider à abandonner réellement et complètement l’ancien, même au risque de passer au début, auprès de vos proches, pour bizarres dans vos conceptions.

Et cette peur, que vous ne voulez pas vous avouer, elle existe dans de très nombreux cas. C’est elle, et elle seule qui vous fait souvent hésiter à accomplir Ma Parole en ce domaine! Vous pourriez beaucoup trop vous faire remarquer, pensez-vous, pour tel ou tel cas, et vous trouvez tous les prétextes possibles pour vous servir d’excuse consolatrice à vos propres yeux, afin de ne pas accomplir ma Parole et mes demandes d’une façon aussi totale que cela serait nécessaire pour la Sainte Victoire de la Lumière ici sur terre!

Par égard envers des êtres humains et à cause de diverses incommodités, vous rétrécissez vos limites de l’accomplissement et ne pensez pas qu’il n’y a alors absolument aucun accomplissement, s’il manque à l’ensemble ne serait-ce qu’une seule petite partie!

Vous ne deviendrez jamais la risée des êtres humains, si vous accomplissez complètement ce qui est exigé de la part de la Lumière! Mais vous sombrerez avec les êtres humains et avec vos fautes si vous voulez tenir compte d’eux.

Vous devez donc précéder tous les êtres humains de manière exemplaire.  Vous ne devez pas attendre que l’ancien s’effondre de lui-même, pour adhérer ensuite de plein gré à tout le nouveau, mais vous devez, déjà à présent, commencer sur vous! Et pour cela vous devez vous faire remarquer; il est voulu que tous les êtres humains parlent de vous! S’il n’en était pas ainsi, il n’y aurait aussi pas de différence. Mais l’absence de cette différence frappante, qu’elle soit dans l’habillement, dans l’activité ou dans votre manière d’être, pourrait seulement vous montrer que, comme les autres, vous vous tenez toujours dans l’ancien, dans le faux et que, jusqu’à présent, vous n’avez pas été capables de vous en dégager!

Mais si vous-mêmes agissez ainsi, que voulez-vous alors attendre des autres qui doivent être plus loin de la Lumière sur la terre et qui ne reçurent pas non plus la Force qui vous fut accordée!

Avec mon aide, vous devez maintenant commencer! Dans ce but, Je veux lever l’un après l’autre les voiles qui recouvrent les secrets de l’activité des Lois divines dans la Création, ces Lois qui malgré de fréquentes indications ne vous semblent pas encore suffisamment compréhensibles, car vous y accordez trop peu d’importance. Recevez aujourd’hui mon indication au sujet de la parole humaine, avec laquelle vous avez peu à peu développé vos langues!

Le mot s’est formé dans la Loi et c’est pourquoi il porte en lui bien plus de signification que vous n’osez l’admettre. C’est pourquoi J’ai déjà montré les dangers du bavardage frivole et des discours sacrilèges, et vous ai nommé les fruits qui doivent en résulter dans la répercussion des Lois originelles de la Création, tant pour l’individu que pour les peuples et les races.

Mais cette influence de chaque mot va beaucoup plus loin, jusque dans des détails en apparence tout petits. C’est pourquoi seul pourra atteindre un apogée durable le peuple qui, par sa langue, vibre dans le rythme des Lois divines de la Création! Mais il ne sera durable que si sa langue demeure constamment dans ce rythme et ne s’en laisse pas écarter par les artifices et les subtilités de l’intellect.

Vous pressentez peut-être dès à présent quels méfaits ont déjà été commis en ce domaine, quelles entraves ont déjà résulté dans le cycle de tant de peuples uniquement de ce fait.

Le développement progressif des sons utilisés pour s’exprimer, jusqu’à ce qu’ils deviennent un langage, s’effectua d’abord assez régulièrement en vibrant dans les Lois de la nature. Alors, tout était et resta dans l’ordre jusqu’au moment où, là aussi, l’intellect s’immisça, et où il déplaça complètement la pure vibration et l’arrêta.

Mais vous ne devez pas y penser trop superficiellement! Les peuples les plus simples et proches de la nature qui possèdent peu de sons pour s’exprimer, peuvent, grâce à eux, vibrer bien plus harmonieusement dans les Lois que les peuples les plus intelligents par leur manière recherchée de s’entretenir avec les autres ou de faire connaître leur opinion.

Ce n’est pas l’abondance des formes d’expressions en soi, mais la façon d’utiliser, d’assembler et d’aligner chaque mot qui détermine une juste ou une fausse vibration et qui en déclenche les conséquences. Or, cela est à présent tout aussi déformé et, pour cette raison, tout aussi faux que tout ce que l’esprit humain s’est formé ces derniers temps.

Mais vous ne pouvez pas apprendre à faire une distinction à ce sujet, mais vous pouvez seulement la ressentir intuitivement! Vous ne pouvez donc y parvenir que si vous avez réveillé votre intuition et si vous la laissez librement s’imposer en vous-mêmes!

Pourtant, Je veux quand même vous donner une indication que vous pouvez prendre comme pierre de touche. Depuis des siècles déjà, la venue du Fils de l’Homme ici sur terre fut préparée par la Lumière dans tous les domaines nécessaires à Sa mission de secours. Il en alla ainsi pour la langue dont Il avait besoin pour le Message issu de la Lumière, afin de lui donner toute la clarté terrestre requise qui Le rend accessible à cette humanité de la terre. Il fallut que sur terre une langue soit préparée, afin qu’elle vibre de façon aussi pure que possible dans les Lois originelles de la Création; une langue dont l’expression ne pourrait pas être infléchie plus tard, afin que le Message demeure pur en tout temps!

C’est dans ce but que, depuis des siècles, la langue allemande fut déjà conduite avec sollicitude vers une perfection qui s’alliait à la vibration régulière de cette Création et la rend capable d’accueillir le plus intensément possible la Force de la Lumière et de La transmettre aussi plus loin sans altération.

C’est pourquoi le Message issu de la Lumière est maintenant rédigé dans la langue allemande; car une autre langue n’aurait absolument pas pu le retransmettre dans sa clarté et sa précision, sans le rétrécir, pour autant qu’il soit possible de comprimer la Parole Vivante dans une forme de matière dense!

Grâce à ces préparatifs qui eurent lieu au cours des siècles par de nombreux êtres tout particulièrement élus et comblés de grâces dans ce but, la langue allemande donna pour le moins au Porteur de la Parole divine vivante la possibilité d’utiliser cette langue pour accomplir, en ce domaine aussi, Sa mission ici sur terre.

C’est pour cette raison que la langue allemande de Mon Message est, par la disposition des phrases et des mots, l’unique manière d’expression exemplaire pour tout l’avenir, car elle vibre de façon pure dans les Lois de la Création!

Elle peut et doit, dans sa forme comme dans son mode d’expression, être reconnue un jour comme principe d’enseignement pour la langue allemande en train de se développer vers son apogée; cette langue qui plus tard, ici sur terre, sera obligatoirement utiliser par le peuple dirigeant, puisquec’est uniquement de cette manière et d’aucune autre qu’elle porte en elle la plus éminente faculté d’édification et de conservation, faculté qui reçoit l’apport de tous les puissants aides issus du tissage de la Création!

À présent, comprenez clairement ce que cela signifie. La langue, sous cette forme, puise les Forces les plus grandes et agit de ce fait en façonnant et formant votre entourage et, avant tout, elle le forme d’une manière juste, telle que le Créateur le veut, ce qui est toujours et uniquement pour votre plus grand profit, pour la paix et le bonheur.

Si vous déformez de nouveau ce genre de la langue, alors elle ne puise plus la puissance de toutes Forces et de nouveau elle ne formera plus les choses que d’une manière tout aussi déformée.

C’est pourquoi appliquez-vous à saisir la langue correctement et à l’utiliser dans une vibration naturelle selon vos intuitions en tout ce que vous pensez ou mettez en paroles. Vous deviendrez ainsi promoteurs dans la matière; car des formes pures ne se laissent aussi former que par une langue pure!

Ce genre pur, dans la vibration de la Création, vous est donné par le Message comme modèle! Conservez-le à l’humanité et protégez-le fidèlement; ne permettez jamais qu’on vous déforme ce genre et essayez de vous l’approprier, alors vous oeuvrerez avec succès sur la terre, par votre existence exemplaire pour le salut de tous les peuples!

De ce fait, il vous est déjà clair que les dialectes d’une langue sont faux et qu’ils ne peuvent que porter préjudice, parce que la pureté fait défaut à cette langue, pureté qui, comme partout ailleurs, ne peut se montrer que dans la perfection.

La raison d’être de chaque dialecte est soit une négligence qui par un laisser-aller entraîna de nouveau vers le bas la pureté originelle de la langue, soit la stagnation de la langue concernée sur l’un des degrés d’évolution nécessaires et naturels de son évolution, une résistance à la Loi de l’évolution constante vers la plus haute floraison de la pureté en toute chose, donc aussi dans la langue.

Les deux possibilités sont répréhensibles et dirigées contre la Loi originelle de la Création; et il en va de même du maintien des dialectes et de leur pratique, que ce soit par un respect affectueux ou… par une paresseuse habitude. Tout y est faux, peu importe les motifs! Et comme ce qui est faux n’est jamais capable d’édifier, mais qu’il ne peut au contraire qu’apporter des préjudices ou pour le moins, être une entrave, – ce qui en soi est déjà aussi un préjudice, – celui-ci doit être peu à peu évité afin que l’être humain ne produise à l’avenir uniquement ce qui est utile pour la Création et qu’il ne soit plus un être nuisible.

Donc même la pratique d’un dialecte est une manière de se raccrocher à ce qui est imparfait et qui, à son tour, n’est capable de former que de l’imparfait. Et cela modèle, forme dans tous les cas, peu importe que vous décidiez de cultiver ce dialecte par irréflexion ou de façon consciente, volontairement, elle forme avec ou sans votre vouloir. Et puisqu’elle ne peut former que de l’imparfait, conformément à son propre genre, les dialectes sont donc nuisibles, jamais utiles!

Songez simplement à ce que vous faites ainsi et réglez-vous en conséquence. Les effets peuvent devenir dévastateurs.

L’on dit souvent que les langues se montrent très intimement apparentées au genre des êtres humains, et cela est exact. Cependant, on le constate non seulement dans diverses nations, mais aussi dans tous les dialectes du peuple allemand lui-même, dans les différentes façons de parler une langue homogène!

Toutefois, ce n’est pas le genre des êtres humains qui forme cette façon de parler, mais c’est, au contraire, la façon de parler qui façonne les êtres humains! La puissance de la formation et du façonnage ne réside que dans la parole, dans la langue ou, pour exprimer cela de façon plus tranchante, dans la façon de parler des êtres humains! Les caractéristiques si frappantes qui ressortent chez maints groupes humains aux dialectes différents n’ont surgi que des dialectes eux-mêmes; c’est uniquement par eux que ces groupes se sont développés, avec le temps, leurs particularités et non l’inverse.

Un dialecte lourdaud formera des êtres humains lourdauds; un dialecte plaisant qui, à vrai dire, n’existe pas du tout, étant donné que seule une langue achevée peut être réellement plaisante, ne formera jamais des êtres humains lourds, des lourdauds, tandis qu’une façon de parler superficielle façonnera aussi que des êtres humains superficiels.

C’est ainsi que chaque être humain qui veut en apprendre quelque chose peut exactement et très facilement observer cela jusque dans les moindres détails. Vous reconnaîtrez rapidement quelle intensité insoupçonnée a chaque effet produit par l’utilisation de vos paroles humaines sur l’ensemble de la matière, notamment de façon rétroactive sur votre entourage le plus proche.

Cependant, ce n’est pas seulement dans la matière dense que vous pouvez en observer les conséquences, mais vous serez aussi capables d’en reconnaître bientôt les courants terrestrement invisibles. Si votre parler est en parfaite harmonie avec la vibration de la Création, alors, avec le temps, l’harmonie prévaudra autour de vous, la beauté et la grâce en naîtront et y fleuriront.

Mais la beauté la plus grande et la grâce la plus belle sont immédiatement blessées par le dialecte ou par la prononciation défectueuse, il y manque la pureté et cela se fait sentir!

Sans fin seraient les explications si Je voulais en parler plus en détail, cependant ces brèves indications vous suffiront certainement pour que vous puissiez désormais progresser vous-mêmes, pénétrer plus avant dans l’observation, la recherche et la reconnaissance. Vous en trouverez partout la confirmation dans l’expérience vécue.

Or, il n’est presque aucun domaine où vous ne tentiez, avec un vouloir joyeux, d’entremêler l’ancien à tout le nouveau que Je vous ai déjà donné! Notamment en ce qui concerne des petits souhaits que Je vous ai si souvent fait part comme conseils.

Vous négligez aussi de nouveau ce que J’ai si souvent mentionné: que c’est dans ce qui est petit et simple que réside la vraie grandeur!

Et puisque vous cherchez à maintenir avec une grande ténacité beaucoup de petites et simples choses dans l’ancien sans peut-être y réfléchir, le regard uniquement dirigé vers ce qui est grand et lointain, alors vous ne pourrez jamais prendre le véritable départ vers ce qui est grand ou vers ce qui vous paraît tellement grand et qui n’est pourtant que la conséquence de tout ce qui est petit.

C’est pourquoi astreignez-vous désormais à découvrir d’abord les fautes fondamentales de tout ce qui est déformé et à les éliminer en premier lieu, de rompre avec elles, de détruire en elles tout l’ancien afin que vous puissiez pleinement saisir le nouveau sans le troubler avec les restes de l’ancien, lequel ne peut plus être selon le saint commandement de Dieu!

Vous trouverez souvent dans ce qui n’est apparemment qu’accessoire et petit, le levier pour atteindre les choses les plus grandes, ce qui est une conséquence de toute la simplicité des Lois de Dieu. C’est pourquoi devenez simples dans ce que vous ressentez intuitivement, ainsi vous obtiendrez très rapidement la clarté sur toute chose et ne pourrez plus vous égarer comme jusqu’à présent. Mais il en est temps, il en est grand temps si vous voulez accomplir dans l’omnisainte Force de Dieu; car sans la simplicité vous ne pouvez pas La recevoir, encore bien moins La mettre à profit!

Résonances du Message du Graal de Abdrushin


Livre contenant

[Message du Graal de Abdrushin]  [Résonances du Message du Graal] 

contact